Un petit tour et puis s’en va…

Vendredi 26, on doit ramener les garçons à Toulouse ce soir, car il y a un projet de voyage avec les parents pour leur deuxième semaine de vacances. Avant de partir, il faut faire le point sur l’avancement de la saison.

49740294172_6cd28dd663_c

Le terrain est toujours en pente, pas de changement au verger. Les trois étagères à patates sont dûment ensemencées.

49739969251_9b25d7baac_c

Les pommiers ont des fleurs, mais on sait bien que la production ne sera pas aussi abondante qu’en 2018.

49739422868_f10c66737e_c

Certaines plus ouvertes que d’autres. Mais toujours beaucoup de délicatesse.

49739968971_a226766b0c_c

Le pommier « belle de Boskoop ». C’est le plus éloigné de la maison. Il a survécu tant bien que mal à la chute d’un gros saule qui l’avait gravement endommagé.

49740293882_c4f9e52315_c

Le cognassier a des fleurs ! Il est malade, et ne fait plus de fruits, mais s’il refait des fleurs, peut-être qu’un jour …

49749046062_5e18959678_c

Oooooh ! Vous la voyez, la petite verte, dans la fleur ?

49749024947_e656f2e85f_c

Le poirier qui a été déplacé a beaucoup fleuri. Maintenant, il porte pas mal d’embryons de poires, aussi. Il réussira même à vraiment nous faire UNE poire, mais bien plus tard, évidemment.

49748699636_b11b1de78b_z

Un peu plus haut dans les jardins, c’est la saison des orchis. Je pense que ce sont des orchis mâles, elles refleurissent tous les ans.

49748721631_6838d88752_c

Regardez un peu ce qui se cache sous le lierre !!!!

49110468433_004a249c61_c

Quelle intéressante découverte !

49749045992_0561c5d7a0_c

Le lilas est en fleurs, à cette saison. Peu de chances que je le voie cette année, hélas.

49748177303_7615223f05_z

Et là, ce sont les fleurs de groseillier. Ceux-ci sont censés donner des groseilles rouges, mais ils n’en font pratiquement pas, et je ne sais pas pour quelle raison, c’est assez pénible.

49749045932_c77ab8236b_z

Et voilà, c’est la fin du tour des jardins, où les pissenlits allument partout leurs petits soleils, à cette saison. Des petits soleils qui se referment le soir pour le confinement nocturne. Demain, le jour reviendra…

Les chèvres et les schtroumpfs.

49739734123_615c854758_c

Salut ! Nous sommes le 25 avril 2019 et je suis un biquet Angora de la ferme des Moulis ! Mes cousins et moi, on est tous nés il y a moins de deux mois.

49741732467_09296afcf4_c

Là c’est une partie de ma famille.

49741408991_07b56839f5_z

Mes cousins me ressemblent beaucoup, n’est-ce-pas ?

49743631206_5a14879383_c

Aujourd’hui, il y a deux petits schtroumpfs qui sont venus nous rendre visite. Hum, ce n’est pas très sérieux, ils n’avaient pas bien lu les horaires de visite, mais Pauline a bien voulu les laisser venir nous voir quand même, elle est bien gentille !

49741789682_36a626b889_b

Tante Épinette montre aux biquets comment se procurer les meilleurs morceaux.

49740866213_291dccc158_c

L’herbe, c’est bon aussi.

49741466081_5819f6d9d4_c

Moi, c’est le lait de ma maman que je préfère.

49741789992_c7d1468b86_c

Les petits schtroumpfs nous regardent, mais ils ne mangent rien, tant pis pour eux.

49740922318_fc7384d781_c

Allons-y pour les travaux de groupe !

49740922268_405dee61eb_z

Regardez bien comment on procède.

49741465896_9b9dc1d707_c

L’herbe est bien verte, les schtroumpfs bien bleus et les chèvres sont toutes douces. Leur laine, c’est le célèbre mohair dont on fait des pulls et des chaussettes, et pas mal d’autres choses qui protègent du froid. Tout ça se passe à Camarade en Ariège : https://mohair-pyrenees.com/presentation_ferme.

 

Reconstruction.

Année 2019, zone C : les vacances désormais dites « de printemps », autrefois appelées « vacances de Pâques », commençaient pour le weekend de Pâques. Aussi Gabriel et Jérémy nous furent-ils livrés à Anglet, sans doute que quelqu’un dans la famille avait une petite envie d’Océan et de vagues.

49739909236_5b2ac08550_z

L’occasion pour Gabriel de trouver son premier trèfle à quatre feuilles, et dire que je n’ai jamais été capable d’en trouver un seul !

49739364158_b068e5acff_z

Le weekend achevé, pas question de traîner à Anglet, il y a du travail qui nous attend à Estours : il faut rebâtir la serre écroulée par la neige de l’hiver.

49739909731_93922beb50_c

Papy a de l’aide !

49739363823_ce7f987061_c

Gérard donne un coup de main aussi.

49739909006_241f356052_c

C’est un vrai chantier.

49739363963_42f724685f_c

En même temps, c’est la saison où les fraisiers commencent à fleurir

49740234077_164072ba15_z

…et où on peut trouver encore quelques morilles !

49740234227_0d5d6fde95_c

En fin de saison, elles sont plus parfumées, mmmmm !….

49739482833_73cf926033_c

Bonne nuit les garçons !

Le petit BN*.

49724274831_f40ea1ff36_z

Je vous présente Siméon, le petit BN*. Le 18 avril 2019, pour notre première rencontre, il est tout neuf, il n’a qu’un mois et 13 jours.

49719192883_b4e1dd6d51_c

La famille réunie fête à la fois sa naissance et l’anniversaire de son papy Michel. La naissance, c’est en quelque sorte l’anniversaire numéro zéro, les anglais disent birthday, ce qui me semble plus juste. Quant au numéro du papy, il a dépassé la prescription depuis pas mal de temps, je le passerai donc sous silence.
Merci Guillaume pour la prise de vue !

49723739438_caf8ece425_z

Boire un petit coup, c’est agréable…

49723749438_51b7605919_z

Les grands aiment ça aussi, avec modération, bien entendu. Un nectar…

49723739418_7118cfb540_z

Guillaume est très concentré pour servir le dessert !

49723739363_83bf32a3a4_z

Un petit tour  avec Daniel (Comment dit-on ? Grand-tonton Dan ? Mon onc’ Daniel ?)

49723739268_691da7a0ec_z

Puis un peu avec Papa Clément. Lequel des deux a l’air le plus satisfait ?

49719204788_728bf477a7_c

Allons prendre le bon air du Béarn, après le bon repas béarnais !

49720059977_6042809ec1_c

Lui, c’est le Luy de Béarn (enfin je crois). Une charmante petite rivière… Plus loin, il rencontrera le Luy de France, et à eux deux ils formeront le Luy (tout court).

49719204868_8306305f87_z

Et vous savez quel âge elle a, Apolline ?

49719861373_bf23ac7121_z

Mon onc’ s’amuse…

49719204703_b4e3fedabe_c

Dans la prairie, c’est le plein boum des pissenlits, en fleurs ou en graines.

49719861173_c829fc0db9_c

Le Luy qui luit, lui.

49719861568_cb62448f4c_c

N’oublions pas le goûter.

49724590697_00ec52d3af_c

49720052537_ec8426bb9a_z

Chuuuuut ! Dormez bien petits anges!….

*BN : Bébé Nantais.

Dans ma véranda…

49724605266_5423bd318e_c

Bienvenue en avril, millésime 2019. Il n’est pas bien différent des autres années, et pour les orchidées et amaryllis, qui adorent leur confinement dans la véranda, c’est la pleine saison des fleurs.

49724923302_5118231d37_c

Mon nouvel hibiscus jaune, qui n’est pas encore bien grand, m’offre tout de même une fleur. Elle est merveilleuse, énorme, colorée, délicate. Après des semaines de préparation, elle s’épanouit un jour et se referme le lendemain.

49724067828_b76ee9e01d_c

Dehors, sur la terrasse, ce sont les myosotis qui jouent les vedettes. Pour obtenir la taille d’une fleur d’hibiscus, il faudrait des centaines de fleurs de myosotis !

49724923007_2420b1ea92_c

Quelquefois, ça vaut le coup de regarder de très près, non ?

49724605606_af2bbf969e_c

Quelques jours plus tard, l’épanouissement est total …

49724068318_1b76a7320c_c

Gros plan sur les étamines, la partie mâle de la fleur, toutes chargées de pollen.

49724922642_aef95d6130_z

Les phalaenopsis sont appelées orchidées papillons, moi j’y vois plutôt un oiseau. Un bel oiseau rose avec une culotte jaune, non ?

Avril 2019, en Couserans.

 

49709985592_9c0d813524_c5 avril, 7h25, nous sommes arrivés hier soir, et le soleil qui se lève tout juste commence à éclairer les nuages de l’est par en-dessous. On dirait qu’il va faire beau.

49701222842_8b3bf9f61c_z

Quelques minutes plus tard, c’est déjà bien différent. On déjeune, on s’habille, et hop ! dehors…

49709160128_b24cb50c0a_z

Première inspection utile, les planches à morilles des environs.

49709693276_dcf0442806_c

Le cerisier est en fleurs, déjà, c’est tôt pour lui, mais comme il ne fait jamais de cerises, ce n’est pas grave s’il gèle de nouveau.

49715163758_9264d6a1a4_z

Le lilas se prépare activement à fleurir.

49710029202_89ebdd7332_c

Quant à l’orme, lui, il en est déjà au stade de la formation des graines. chacune munie de sa petite voilure personnelle, appelée samare.

49709172753_cd926fd473_c

Samedi, me voilà en balade avec Jérémy. Abandonnés par Sandra et Gabriel partis au Portugal, lui et son père sont venus nous rejoindre pour le weekend.

49709706086_b3888e0199_z

C’est bien, les bottes en caoutchouc !

49709172628_e754f96061_c

Au niveau de la résurgence du ruisseau où nous avions vu les grenouilles précédemment, ( https://coxigrue.wordpress.com/2020/02/21/vacances-dhiver-iii-les-bestioles/ ) il y a maintenant des myriades de têtards en train de nager. J’en attrape un pour Jérémy, pour qu’il puisse constater que c’est doux, un têtard. Que l’on se rassure, il a été rapidement remis à l’eau !

49709705546_6e08f87c53_z

Cette promenade pleine de flaques est très intéressante.

49710028632_d0b5b72c35_c

Au retour, on passe près du grand sapin récemment abattu, en bas du hameau.

49710028257_28c020ffb3_c

On peut découvrir comment c’est à l’intérieur.

49709172228_8dce8a9211_z

Et la façade de la maison d’Odette est maintenant bien visible depuis la route.

49709705586_78f526f4ae_z

Lundi matin, comme nous nous préparons à repartir, un charmant petit couple profite des premiers rayons du soleil.

49110995836_2c21926fe0_c

Ils ne sont pas mignons ?

49709705991_e8ed112510_c

C’est le printemps, figurez-vous.
Enfin, c’était le printemps avant le confinement. Nos lézards amoureux prennent-ils encore aujourd’hui le soleil sur le pas de la porte ? C’est ce qu’on leur souhaite, bien sûr !

 

 

Le jour d’après…

…nous étions le 31 mars et il faisait ENCORE beau ! Et en plus, on pouvait en profiter pour aller se balader n’importe où comme on voulait, quelle chance !
Pas trop loin le matin, petite promenade apéritive jusqu’à la pointe Saint-Martin, où se trouve le phare de Biarritz. Pour profiter de la vue sur l’Océan et la côte, l’endroit est idéal.

49700311278_5315148ce9_c

Vers le nord, les plages d’Anglet, et les « épis » construits pour briser les courants. Il y a de belles vagues.

49701151817_6f2cbc7a0d_c

Les espaces verts autour du phare sont plantés de vieux tamaris aux troncs torturés par les intempéries. Avec le temps, ils font comme les vieux oliviers, les troncs se séparent en plusieurs parties, comme si le tronc principal se trouvait entièrement sous le niveau du sol.

49700312078_20df762436_z

Héhé… bientôt 50 ans d’amitié, si les virus nous prêtent vie !

49700842036_0dd1f52170_c

Anglet plages, ses surfeurs attendant la vague, et ses remparts contre l’Atlantique.

49708358211_e8d347f9f2_c

Sur le chemin du retour, une belle sculpture qui orne la villa « Christmas ». Le sculpteur, Paul Manaut, était né en 1882 à Lavelanet, ai-je découvert ! Un ariégeois sculpteur de sirènes, voilà qui est original. J’ai cru comprendre qu’il avait habité là, à une époque.

49701150997_85b8cbd6a3_c

Autre balade après le repas, à la grande digue de Tarnos, celle qui protège l’embouchure de l’Adour que nous voyons ici, et qui est aussi l’entrée du port de Bayonne.

49700311618_49c731b785_c

Ici, les enrochements ont des poignées !

49700311468_0aba70bc51_c

On peut se promener en bas ou en haut, suivant l’envie.

49700842681_1661293c9d_c

Si on choisit le bas, on peut profiter à la fois de la mer et de l’espace d’expression libre !