Gabriel en vacances (22-26 juillet).

Un petit séjour sans les parents et le petit frère, voilà qui fait du bien ! Le lundi, quand le reste de la famille est reparti pour Toulouse, Gabriel n’était pas mécontent de rester un peu plus avec nous à Port-Bou. Après leur départ et une bonne séance de bulles de savon, en route pour la plage et le petit bain du soir en compagnie de Maïthé, Chantal et Guy, mais voilà que…

…le pauvre bonhomme était si fatigué qu’il s’est endormi dans la voiture pendant les quelques minutes de trajet. Papy le transporte jusqu’à la plage sans qu’il se réveille !

…le pauvre bonhomme était si fatigué qu’il s’est endormi dans la voiture pendant les quelques minutes de trajet. Papy le transporte jusqu’à la plage sans qu’il se réveille !

Le voilà qui dort tel qu’on l’a posé sur sa serviette de plage ! Une bonne sieste qui va durer plus d’une demi-heure, et lui permettre de récupérer une bonne dose d’énergie.

Le voilà qui dort tel qu’on l’a posé sur sa serviette de plage ! Une bonne sieste qui va durer plus d’une demi-heure, et lui permettre de récupérer une bonne dose d’énergie.

C’est l’heure du goûter ! Pas de problème, il y a le marchand de churros juste à côté, mmmm…

C’est l’heure du goûter ! Pas de problème, il y a le marchand de churros juste à côté, mmmm…

Puis on va s’asseoir à la terrasse de « L’ancora » , et le voilà qui s’en va avec Chantal et revient… avec une glace au chocolat ! Quel gourmand !

Puis on va s’asseoir à la terrasse de « L’ancora » , et le voilà qui s’en va avec Chantal et revient… avec une glace au chocolat ! Quel gourmand !

trampo1

Et comme ce lundi est vraiment un jour faste, il y a de la place au trampoline, et pas de file d’attente, alors on peut sauter pendant bien plus longtemps que prévu.

Et comme ce lundi est vraiment un jour faste, il y a de la place au trampoline, et pas de file d’attente, alors on peut sauter pendant bien plus longtemps que prévu.

Le comité de surveillance au grand complet.

Le comité de surveillance au grand complet.


A Port-Bou, on est tout le temps dehors et c’est un bon endroit pour jouer avec un oiseau siffleur que l’on remplit d’eau pour qu’il chante bien. Gabriel aime bien siffler, mais il siffle aussi en douce l’eau que l’on a mise dans l’oiseau.

A Port-Bou, on est tout le temps dehors et c’est un bon endroit pour jouer avec un oiseau siffleur que l’on remplit d’eau pour qu’il chante bien. Gabriel aime bien siffler, mais il siffle aussi en douce l’eau que l’on a mise dans l’oiseau.

Ce qu’il y a de chouette à Port-Bou, c’est que la mer est comme une piscine, avec les brassards et papy on peut aller trèèèèèès loin.

Ce qu’il y a de chouette à Port-Bou, c’est que la mer est comme une piscine, avec les brassards et papy on peut aller trèèèèèès loin.

Les nattes de plage font des super fusils pour tuer les méchants et les loups, PJIOUOUOUOU !!!

Les nattes de plage font des super fusils pour tuer les méchants et les loups, PJIOUOUOUOU !!!

T’as vu ça, Mamy ? Une énooooorme sucette !

T’as vu ça, Mamy ? Une énooooorme sucette !

On est presque prêts pour le départ, au revoir, maison de Port-Bou.

On est presque prêts pour le départ, au revoir, maison de Port-Bou.

Sur le chemin du retour, on s’arrête chez Papy Sauveur et Mamy Anita. Qu’est-ce qu’on s’amuse bien dans la piscine !

Sur le chemin du retour, on s’arrête chez Papy Sauveur et Mamy Anita. Qu’est-ce qu’on s’amuse bien dans la piscine !

Un dernier petit bain avant la route. Après ça, on dormira bien dans la voiture, pour aller retrouver Maman et Jérémy à Toulouse.

Un dernier petit bain avant la route. Après ça, on dormira bien dans la voiture, pour aller retrouver Maman et Jérémy à Toulouse.

Publicités

En famille à Port-Bou.

Comme tous les ans, le séjour à la maison de la vigne est l’occasion de rencontres avec la branche catalane de la famille. Et les toulousains étaient aussi bien présents cette fois. Alors que la pauvre Mélanie devait rester au travail, dommage ! On était quand même contents de voir ses garçons et leur papa. Mais avant le repas de famille, nos quatre toulousains étaient déjà arrivés, il y avait :

Le bébé à sa mère.

Le bébé à sa mère.

Le bébé à son père.

Le bébé à son père.

Séquence éducation : dans le pin, il y a des cônes ; dans les cônes, il y a des graines toutes dures, et dans les graines toutes dures il y a un petit pignon délicieux. Il faut le mériter !

Séquence éducation : dans le pin, il y a des cônes ; dans les cônes, il y a des graines toutes dures, et dans les graines toutes dures il y a un petit pignon délicieux. Il faut le mériter !

Sur la plage avec papy…

Sur la plage avec papy…

Après le bain, un petit apéro bienvenu.

Après le bain, un petit apéro bienvenu.

Un Jérémy tout propre après le bain.

Un Jérémy tout propre après le bain.

C’est dimanche. Mais qui arrive à la maison en talons hauts ???

C’est dimanche. Mais qui arrive à la maison en talons hauts ???

Repas en famille à la maison ; apéritif au salon.

Repas en famille à la maison ; apéritif au salon.

Rencontre des petits cousins. Gabriel aime beaucoup Louise.

Rencontre des petits cousins. Gabriel aime beaucoup Louise. Il lui fait les honneurs de sa chambre !

Tous les toulousains sont venus, même Elvire et Damien.

Tous les toulousains sont venus, même Elvire et Damien.

Merlin et Zadig sont là, mais la pauvre Mélanie a dû rester au boulot.

Merlin et Zadig sont là, mais la pauvre Mélanie a dû rester au boulot.

Merci Philippe qui a fait toute la plonge, et ce n’était pas rien !

Merci Philippe qui a fait toute la plonge, et ce n’était pas rien !

Le café peut être pris en terrasse, heureusement qu’il n’y a pas eu de tramontane…

Le café peut être pris en terrasse, heureusement qu’il n’y a pas eu de tramontane…

Le plus petit de la famille profite de cette belle journée.

Le plus petit de la famille profite de cette belle journée.

Pierre assure parfaitement le service du café. Le style !

Pierre assure parfaitement le service du café. Le style !

On sirote au soleil...

On sirote au soleil…

Tout le monde est là, c’était une bien belle journée ! Quant à la raison de l’exhibition d’abricots, je ne l’ai pas retenue, j’espère que ce n’est pas grave…

Tout le monde est là, c’était une bien belle journée ! Quant à la raison de l’exhibition d’abricots, je ne l’ai pas retenue, j’espère que ce n’est pas grave…

Et, bien sûr, plein d’autres belles photos de cette journée sur le superbe album mis en ligne par Fabienne. Pour les miennes, il faudra attendre encore un peu…

Images autour de Port-Bou

Le papillon sur le chardon : encore une fois, impossible de le surprendre avec les ailes ouvertes !

Le papillon sur le chardon : encore une fois, impossible de le surprendre avec les ailes ouvertes !

Un des mini-tigres qui peuplent le village.

Un des mini-tigres qui peuplent le village.

Une fleur de figuier de Barbarie (encore du piquant !)

Une fleur de figuier de Barbarie (encore du piquant !)

Repas à Garbet après 38 ans de mariage…

Repas à Garbet après 38 ans de mariage…

Invasion d’hirondelles sur les géantes fleurs d’agaves.

Invasion d’hirondelles sur les géantes fleurs d’agaves.

Ce ne sont pas les fruits de ce chardon, ce sont des insectes, une sorte de scarabée, j’ignore ce qu’ils font là.

Ce ne sont pas les fruits de ce chardon, ce sont des insectes, une sorte de scarabée, j’ignore ce qu’ils font là.


Voilà qu’une chaîne de montagnes toute neuve est sortie de la mer !

Voilà qu’une chaîne de montagnes toute neuve est sortie de la mer !

Après deux semaines d’arrosage, le petit figuier se croit au printemps.

Après deux semaines d’arrosage, le petit figuier se croit au printemps.

Le lever de Lune comme tous les soirs. Bonne nuit !

Le lever de Lune comme tous les soirs. Bonne nuit !

Les bornes de Port-Bou (19 juillet)

Mais non, la frontière ne s’arrête pas au pays Basque ! Elle va jusqu’en Catalogne, évidemment ! Voilà donc un nouveau challenge du côté de Port-Bou, aller à la rencontre des marques de la frontière, en l’occurrence nous avons découvert pour cette année les croix les plus proches et faciles d’accès, mais auxquelles nous ne nous étions jamais intéressés.

En commençant à parcourir la crête frontière, on domine le dernier village français de Cerbère. Au large, les îlots rocheux de Canadells

En commençant à parcourir la crête frontière, on domine le dernier village français de Cerbère. Au large, les îlots rocheux de Canadells

De l’autre côté, on a une belle vue sur la maison et la montagne alentour.

De l’autre côté, on a une belle vue sur la maison et la montagne alentour.

En avançant on peut même apercevoir la plage de Cerbère.

En avançant on peut même apercevoir la plage de Cerbère.

Et voici la croix frontière 601, l’avant-dernière de la série des 602, mais la dernière se trouve dans une grotte accessible depuis la mer seulement. Ce sera pour une autre fois.

Et voici la croix frontière 601, l’avant-dernière de la série des 602, mais la dernière se trouve dans une grotte accessible depuis la mer seulement. Ce sera pour une autre fois.

La croix, le cap de Creus, et la maison.

La croix, le cap de Creus, et la maison.


La voilà avec le Querroig en perspective.

La voilà avec le Querroig en perspective.

Il semblerait que ceci soit la croix 601B, la 602 doit être juste au-dessous au bas de la falaise.

Il semblerait que ceci soit la croix 601B, la 602 doit être juste au-dessous au bas de la falaise.

Le cap Cerbère, côté français.

Le cap Cerbère, côté français.

Avant de repartir on traverse la route pour aller jusqu’à la croix 600 de l’autre côté. Il nous en reste encore plein à découvrir, patience !

Avant de repartir on traverse la route pour aller jusqu’à la croix 600 de l’autre côté. Il nous en reste encore plein à découvrir, patience !

Sant Pere de Rodes (18 juillet)

Si nous avons déjà visité plusieurs fois le monastère de Sant Pere de Rodes, qui veille sur la région de Port de la Selva depuis de longs siècles, nous n’avions encore jamais gravi le sentier qui le relie au château sommital de Sant Salvador de Verdera. Au programme du 18 juillet : visite complète de l’ensemble monastére-château et chapelle de Santa Elena.

Le monastère et le château, depuis le chemin d’accès.

Le monastère et le château, depuis le chemin d’accès.

Nous commençons l’ascension vers le château, les tours du monastère apparaissent au-dessus de la végétation.

Nous commençons l’ascension vers le château, les tours du monastère apparaissent au-dessus de la végétation.

Maintenant on découvre l’ensemble des bâtiments du monastère.

Maintenant on découvre l’ensemble des bâtiments du monastère.

Plus à droite, c’est la côte et le village de Port de la Selva.

Plus à droite, c’est la côte et le village de Port de la Selva.

Nous voilà presque au château.

Nous voilà presque au château.

Nous voilà parvenus à la crête, d’un côté c’est Port de la Selva et la côte rocheuse, de l’autre c’est la partie moderne de la ville de Roses et sa superbe baie, le cap de Creus séparant les deux. Contemplation.

Nous voilà parvenus à la crête, d’un côté c’est Port de la Selva et la côte rocheuse, de l’autre c’est la partie moderne de la ville de Roses et sa superbe baie, le cap de Creus séparant les deux. Contemplation.

Le splendide et parfait arrondi de la baie de Roses.

Le splendide et parfait arrondi de la baie de Roses.

Dans les ruines du château poussent de grands chardons, ils attirent une foule de papillons, en particulier ce grand machaon.

Dans les ruines du château poussent de grands chardons, ils attirent une foule de papillons, en particulier ce grand machaon.

La photo ! Elle va être chouette….

La photo ! Elle va être chouette….

Un appendice du château en ruine reste assez bien préservé, et Daniel nous fait une démonstration de son usage.

Un appendice du château en ruine reste assez bien préservé, et Daniel nous fait une démonstration de son usage.

Celui-ci est un flambé, ils sont moins nombreux que les machaons à venir visiter les chardons.

Celui-ci est un flambé, ils sont moins nombreux que les machaons à venir visiter les chardons.

Par moments, il y a presque autant de papillons que de fleurs !

Par moments, il y a presque autant de papillons que de fleurs !

Nous redescendons jusqu’au monastère et entamons maintenant la visite, ici c’est l’intérieur de l’église.

Nous redescendons jusqu’au monastère et entamons maintenant la visite, ici c’est l’intérieur de l’église.

Dans l’abside, un piano est installé pour les concerts de l’été.

Dans l’abside, un piano est installé pour les concerts de l’été.

Au même niveau que l’église, le cloître ancien a été dégagé lors des fouilles. Devenu trop petit, il avait été enseveli et un nouveau cloître bâti au-dessus.

Au même niveau que l’église, le cloître ancien a été dégagé lors des fouilles. Devenu trop petit, il avait été enseveli et un nouveau cloître bâti au-dessus.

Une famille de passereaux habite l’intérieur d’une salle. Il y a des squatters n'importe où !

Une famille de passereaux habite l’intérieur d’une salle. Il y a des squatters n’importe où !

Dans le « nouveau » cloître, l’un des rares chapiteaux qui subsiste ici, le reste ayant été pillé au cours des siècles d’abandon.

Dans le « nouveau » cloître, l’un des rares chapiteaux qui subsiste ici, le reste ayant été pillé au cours des siècles d’abandon.

L’ensemble du cloître vu d’en haut.

L’ensemble du cloître vu d’en haut.

La visite du monastère une fois achevée, après un sympathique repas au restaurant installé dans les murs, nous montons jusqu’à la chapelle de Santa Elena, entourée des ruines du village qui l’entourait.

La visite du monastère une fois achevée, après un sympathique repas au restaurant installé dans les murs, nous montons jusqu’à la chapelle de Santa Elena, entourée des ruines du village qui l’entourait.

Petite note gourmande pour terminer : un dessert bien catalan au restaurant du monastère, les « granes de capella » accompagnées d’un petit verre de vin doux, mmmmmm…..

Petite note gourmande pour terminer : un dessert bien catalan au restaurant du monastère, les « granes de capella » accompagnées d’un petit verre de vin doux, mmmmmm…..

Port-Bou avec les suisses (du 13 au 16 juillet).

Le bus-camping est déjà là à notre arrivée samedi soir ! On s’est un peu attardé à Argelès.

Le bus-camping est déjà là à notre arrivée samedi soir ! On s’est un peu attardé à Argelès.

Il ne rajeunit pas, lui non plus, mais continue néanmoins à arpenter les routes d’Europe, et même à monter jusqu’à la casa de la vinya, il lui reste de l’énergie !

Il ne rajeunit pas, lui non plus, mais continue néanmoins à arpenter les routes d’Europe, et même à monter jusqu’à la casa de la vinya, il lui reste de l’énergie !

Une autre surprise de taille (4m environ…) , DEUX agaves ont fleuri simultanément cette année.

Une autre surprise de taille (4m environ…) , DEUX agaves ont fleuri simultanément cette année.

Hé oui, c’est bien eux.

Hé oui, c’est bien eux.

Le lendemain, on procède au retournement du bus. Mais non, le chauffeur n’est pas crispé, quelle idée !

Le lendemain, on procède au retournement du bus. Mais non, le chauffeur n’est pas crispé, quelle idée !

On le range dans le sens du départ, en cas.

On le range dans le sens du départ, en cas.

 

Promenade jusqu’au barrage pour visiter un dolmen vu sur la doc touristique.

Promenade jusqu’au barrage pour visiter un dolmen vu sur la doc touristique.

C’est plein d’eau, cette année ! Le dolmen s’avèrera être sur la petite crête au-dessus des pins, bien caché dans un buisson. Seul Daniel parviendra jusqu’à lui.

C’est plein d’eau, cette année ! Le dolmen s’avèrera être sur la petite crête au-dessus des pins, bien caché dans un buisson. Seul Daniel parviendra jusqu’à lui.

Visite de Port-Bou le lendemain, ici l’un des nombreux escaliers de ce village qui n’avait pas été conçu pour les voitures.

Visite de Port-Bou le lendemain, ici l’un des nombreux escaliers de ce village qui n’avait pas été conçu pour les voitures.

La gare et son immense verrière. Il n’y a pas foule…

La gare et son immense verrière. Il n’y a pas foule…

 

Près de la font dels ninots, il y a une portée de bébés tigres. L’un d’eux était vraiment pressé de s’en aller !

Près de la font dels ninots, il y a une portée de bébés tigres. L’un d’eux était vraiment pressé de s’en aller !

En montant vers le cimetière, on découvre le village, dominé par l’église qui dissimule un peu la gare, avec la trouée verte des platanes de la rambla.

En montant vers le cimetière, on découvre le village, dominé par l’église qui dissimule un peu la gare, avec la trouée verte des platanes de la rambla.

A l’entrée du cimetière, le monument dédié à la mémoire du philosophe juif allemand Walter Benjamin, mort à Port-Bou dans sa fuite du régime nazi.

A l’entrée du cimetière, le monument dédié à la mémoire du philosophe juif allemand Walter Benjamin, mort à Port-Bou dans sa fuite du régime nazi.

Dans le cimetière, le mémorial qui lui est dédié.

Dans le cimetière, le mémorial qui lui est dédié.

Dans la partie du cimetière autrefois réservée aux « mécréants » et qui était à l’époque inaccessible par l’entrée principale, la tombe de l’arrière-grand-père et premier propriétaire de la vigne où est bâtie la maison.

Dans la partie du cimetière autrefois réservée aux « mécréants » et qui était à l’époque inaccessible par l’entrée principale, la tombe de l’arrière-grand-père et premier propriétaire de la vigne où est bâtie la maison.

 

Un vrai cimetière marin, ici !

Un vrai cimetière marin, ici !

Caractéristique de la régiion, le cimetière a des tombes bâties et disposées en rangées de part et d’autre des allées.

Caractéristique de la régiion, le cimetière a des tombes bâties et disposées en rangées de part et d’autre des allées.

Le portail d’entrée du cimetière.

Le portail d’entrée du cimetière.

C’est déjà fini pour les amis suisses, le devoir filial attend Taka au Japon, bon retour en Helvétie !

C’est déjà fini pour les amis suisses, le devoir filial attend Taka au Japon, bon retour en Helvétie !

Gabriel à Anglet (du 6 au 12 juillet).

Retour d’Estours à Anglet le 6 juillet (transhumance aussi pour nous, mais de haut en bas) pour prendre livraison du chouette petit colis dont nous devions prendre soin jusqu’au vendredi suivant, youpi !… tout en profitant du week-end avec parents et petit frère.

Grosse rigolade avec papa.

Grosse rigolade avec papa.

Jérémy aussi s’intéresse au DVD palavra cantada de Tifanny. On va tous regarder.

Jérémy aussi s’intéresse au DVD palavra cantada de Tifanny. On va tous regarder.

Mamy a acheté des magnums au chocolat pour les deux amateurs.

Mamy a acheté des magnums au chocolat pour les deux amateurs.

ah ben bravo !....

ah ben bravo !….

Pour les courses à BAB2, pas question de faire sans chariot.

Pour les courses à BAB2, pas question de faire sans chariot.

L’activité préférée, c’est la plage avec papy.

L’activité préférée, c’est la plage avec papy.

Après les châteaux de sable, on peut faire voler le cerf-volant de Michou, il va hauuuuuuut !

Après les châteaux de sable, on peut faire voler le cerf-volant de Michou, il va hauuuuuuut !

On peut aussi se faire enterrer vivant.

On peut aussi se faire enterrer vivant.

Il y a aussi les expéditions à la boulangerie, on peut parfois y obtenir des trucs intéressants, comme des croûtons de pain ou des sucettes en chocolat, ici c’était un lapin qui a déjà perdu ses oreilles.

Il y a aussi les expéditions à la boulangerie, on peut parfois y obtenir des trucs intéressants, comme des croûtons de pain ou des sucettes en chocolat, ici c’était un lapin qui a déjà perdu ses oreilles.

Et voilà, c’est le retour à Toulouse où papa attend son petit garçon, ici il étudie avec papy une stratégie anti-bouchons (vendredi soir 12 juillet, on ne va pas être seuls à quitter la ville)…

Et voilà, c’est le retour à Toulouse où papa attend son petit garçon, ici il étudie avec papy une stratégie anti-bouchons (vendredi soir 12 juillet, on ne va pas être seuls à quitter la ville)…

Il y a même Jérémy mais il n’a même pas ouvert un œil pendant notre passage ! En route pour Argelès et Port-Bou, et à bientôt petits bonshommes.

Il y a même Jérémy mais il n’a même pas ouvert un œil pendant notre passage ! En route pour Argelès et Port-Bou, et à bientôt petits bonshommes.