Estours en décembre.

Finie la Bretagne et toutes les belles découvertes, voilà 2019 qui s’achève doucement. En ce début décembre, il faut bien revenir faire un petit tour en Ariège, d’ailleurs il reste encore quelques pommes à ramasser. Pour notre arrivée, la montagne s’est déjà mise un peu en mode « hiver », avec une poudrée de neige fraîche du côté du Fonta.

À deux et sans visiteurs attendus, on décide de s’installer à l’annexe, plus facile à chauffer.

C’est un peu le bazar, mais ça ira quand même !

En tous cas, dehors, il fait sérieusement froid !

Le givre dessine des contours blancs aux feuilles tombées.

Ou même dépose un « granizado » sur d’autres.

Il fait froid, mais le temps s’est remis au beau.

Le passage du soleil génère des bancs de brume dans la vallée.

Tiens ! Voilà que mon café me regarde, maintenant !

Bien au chaud derrière la porte vitrée, j’observe les oiseaux qui viennent se ravitailler à la mangeoire. Et même, pas si fréquente, une mésange huppée avec sa superbe coiffure de punk.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s