Banks Peninsula.

Nous voici donc le 7 mars, après le fiasco des baleines, en train d’arpenter l’arrière-pays sous la pluie le long d’une petite route terriblement « country », avant de pouvoir rejoindre la grande route et la grande ville Christchurch.
A l’heure où nous arrivons, il nous reste un peu de temps pour une balade avant de rejoindre notre logis, on se décide pour la route du Sud de la péninsule de Banks, nous essaierons d’aller jusqu’à Akaroa, où une tentative de colonie française dans le passé a paraît-il laissé quelques traces.

Mais la route est très sinueuse, et nous ne pouvons finalement pas envisager de rejoindre le village à cause de l’heure qui passe : il faut respecter le créneau prévu pour rejoindre la chambre d’hôtes. Parvenus au dernier col avant la descente vers Akaroa Harbour, on s’arrête un moment pour profiter de la vue  avant de faire demi-tour.

Le temps n’est plus à la pluie mais reste nuageux, avec quelques rayons de soleil qui balaient les pentes au gré du vent poussant les nuages. Cela met quelques coups de projecteur sur les pentes vertes…

…et aussi sur les jaunes, pas beaucoup plus loin.

La route redescend jusqu’au lac Forsyth, Wairewa en Maori. Vite, un rayon de soleil !

Un couple de grèbes huppés vogue sur les eaux du lac, agitées par le vent.

Puis c’est le lac Ellesmere (Te Waihora) que la route longe un moment. Celui-ci est beaucoup plus grand, et c’est plutôt un étang un peu comme vers Leucate, juste séparé de l’océan par une langue de sable. Beaucoup d’oiseaux là aussi, mais hors de portée raisonnable, même pour le gros zoom.

Plus facile à prendre, ce vanneau soldat qui arpente tranquillement le gazon du voisin, près de notre logis.

Le lendemain, nous devons rejoindre Dunedin avant le soir, mais cela nous laisse un peu de temps pour retourner arpenter la péninsule de Banks, côté Nord cette fois. Nous rejoignons donc la petite ville – et port important – de Lyttleton.

Nous continuons en suivant la route qui longe la baie de Lyttelton.

Elle passe à Governors Bay.

On remarque la curieuse forme arrondie de ce plateau sableux.

Une petite maison dans la prairie ?

Splendides paysages en tous cas, et bien mis en valeur par les lumières changeantes.

Nous finissons par atteindre Diamond Harbour, juste en face de Lyttelton, que l’on peut rejoindre en bateau depuis cet embarcadère.

L’abri pour les voyageurs y possède une fenêtre en forme de hublot, c’est drôle.

Et j’ai bien aimé aussi la fantaisie des boîtes aux lettres, regroupées en petits troupeaux le long des routes.
Mais assez musardé pour aujourd’hui, il est maintenant temps de reprendre la route vers Dunedin et de rejoindre le reste de la famille.

Nous y retrouvons Emile, qui s’amuse avec Shane, mais il est encore et toujours question de nourriture 🙂

Est-ce-que cette chose serait comestible ?

Theo, lui, se contente de faire des bêtises avec son papy : c’est très amusant de pousser toutes les boules sur le tapis du billard !

Mais zut ! Où est-elle passée ???