Un petit tour et puis s’en va…

Vendredi 26, on doit ramener les garçons à Toulouse ce soir, car il y a un projet de voyage avec les parents pour leur deuxième semaine de vacances. Avant de partir, il faut faire le point sur l’avancement de la saison.

49740294172_6cd28dd663_c

Le terrain est toujours en pente, pas de changement au verger. Les trois étagères à patates sont dûment ensemencées.

49739969251_9b25d7baac_c

Les pommiers ont des fleurs, mais on sait bien que la production ne sera pas aussi abondante qu’en 2018.

49739422868_f10c66737e_c

Certaines plus ouvertes que d’autres. Mais toujours beaucoup de délicatesse.

49739968971_a226766b0c_c

Le pommier « belle de Boskoop ». C’est le plus éloigné de la maison. Il a survécu tant bien que mal à la chute d’un gros saule qui l’avait gravement endommagé.

49740293882_c4f9e52315_c

Le cognassier a des fleurs ! Il est malade, et ne fait plus de fruits, mais s’il refait des fleurs, peut-être qu’un jour …

49749046062_5e18959678_c

Oooooh ! Vous la voyez, la petite verte, dans la fleur ?

49749024947_e656f2e85f_c

Le poirier qui a été déplacé a beaucoup fleuri. Maintenant, il porte pas mal d’embryons de poires, aussi. Il réussira même à vraiment nous faire UNE poire, mais bien plus tard, évidemment.

49748699636_b11b1de78b_z

Un peu plus haut dans les jardins, c’est la saison des orchis. Je pense que ce sont des orchis mâles, elles refleurissent tous les ans.

49748721631_6838d88752_c

Regardez un peu ce qui se cache sous le lierre !!!!

49110468433_004a249c61_c

Quelle intéressante découverte !

49749045992_0561c5d7a0_c

Le lilas est en fleurs, à cette saison. Peu de chances que je le voie cette année, hélas.

49748177303_7615223f05_z

Et là, ce sont les fleurs de groseillier. Ceux-ci sont censés donner des groseilles rouges, mais ils n’en font pratiquement pas, et je ne sais pas pour quelle raison, c’est assez pénible.

49749045932_c77ab8236b_z

Et voilà, c’est la fin du tour des jardins, où les pissenlits allument partout leurs petits soleils, à cette saison. Des petits soleils qui se referment le soir pour le confinement nocturne. Demain, le jour reviendra…

L’Ariège dans le vert.

Toutes les nuances y sont, au mois d’avril. Premières feuilles, premières fleurs, encore menacées par d’éventuelles gelées ou chutes de neige, pas si rares à cette saison. Lorsqu’il fait beau et qu’un vent chaud souffle sur la vallée, on peut parfois repérer les morilles à l’odeur qu’elles répandent ! Elles n’ont pas été bien nombreuses, cette année, malheureusement. Trop doux, puis trop froid, ou la Lune qui ne correspond pas bien, allez savoir…

le poirier en fleurs

Le petit poirier transplanté à l’automne nous fait une belle floraison, c’est encourageant pour la suite. Se plaira-t-il à son nouvel emplacement ? On verra bien.

montagnes

A cette saison, la neige est encore abondante sur les sommets, et le Valier est encore bien blanc.

au bord du ruisseau

Au bord du ruisseau, tous les arbres sont couverts de mousses ou de lichens. En avril, le soleil est déjà assez haut pour que ses rayons arrivent jusque là.

le chemin vert

« Notre » chemin avec sa parure printanière.

étoile pâle

Qui a remarqué qu’après avoir soufflé les aigrettes d’une boule de pissenlit, il nous reste encore une petite étoile dans la main ? Celle-ci vous portera bonheur, j’espère.