Le temps des balades.

48731948353_0b57eb0896_c

Chaque matin, le soleil sort de la mer tout brillant et tout propre : il va faire beau.

48744414656_a3a62b82ca_c

Le grand mur de l’Ouest est bien blanc et bien net, on a bien travaillé, on a donc bien droit à quelques loisirs.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Alors on musarde le long de la côte, au gré d’une petite route sinueuse qui nous fait découvrir quelques jolies petites plages tranquilles (mais elles le sont toutes à cette saison…)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Après l’action, un peu d’inaction ne nous fait pas de mal.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Encore des petites routes sinueuses pour aller découvrir le très vieux et très impressionnant monastère de Sant Pere de Rodes.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

De là, on domine la côte que l’on peut surveiller jusqu’au Cap Cerbère, à la frontière française, plus loin que Portbou.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Redescendant dans la plaine, nous voici maintenant à Peralada : pour la première fois, nous allons visiter le musée du château.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le cloître, pour commencer. Gothique, il date du XIVe siècle, comme l’église.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La porte de l’église, dont les statues qui ornent le tympan datent de la même époque.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’intérieur, maintenant.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le sol, visiblement bien plus récent.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le plafond à caissons de bois, splendide.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les dragons, que l’on retrouve à divers endroits dans la région, comme motifs de fers forgés notamment. Hou !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une dalle gravée d’une tête de mort. Ça, on l’a déjà vu aussi, mais chez les Mayas…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le musée renferme aussi une grande collection d’objets en verre.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et une splendide bibliothèque du XIXe siècle.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ainsi qu’un musée du vin, le domaine de Peralada étant bien connu pour ses Cavas, autrefois appelés, un peu abusivement, Champañas.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et justement, avec la visite du musée, nous avons droit à une coupe offerte au « cafe del centre » voisin. Elle est pas belle, la vie ?