Le jour des poissons.

En 2018, il a coïncidé avec le jour de Pâques : c’était le dimanche 1er avril. Pour l’occasion, Danièle et Michel étaient venus nous rendre visite, et faire connaissance avec leur nouveau petit neveu. Au menu, poisson et agneau, évidemment. Pas très photogénique tout ça, surtout quand la photographe est aux fourneaux.

Danièle et Theo

Avant de passer à table, Danièle captive Theo en lui montrant des photos de sa cousine Apolline, qui a le même âge que lui. Ah, si elle pouvait être là !

la forêt de Chiberta

Pour la promenade dominicale, et aussi pascale, on choisit pour une fois la forêt de Chiberta, parce que l’Océan, ça commence à bien faire maintenant.

Michel et Oscar

Oscar profite des nouvelles paires de bras. Comme il est un nourrisson bien nourri, on se le repasse volontiers au bout d’un moment, car il joue dans la catégorie poids lourds.

conversations

Heureusement, les bancs ne sont pas rares et permettent les commodités de la conversation.

genêts

Le printemps officiel est là autour de nous, avec son cortège de fleurs : genêts…

cône de pinet cônes de pin : chacun aura bien sûr reconnu que celui-ci est un mâle, de ceux qui font plein de poudre jaune quand on les secoue un peu, comme le fait le vent.

Papy et Theo

Outre les bancs, dans la forêt, on trouve aussi des jeux pour les Papys et les Mamies, et ça plaît bien à Theo.

en marchanten courant

En se lançant depuis le plan incliné, après ça court bien loin si on en a envie, et c’est bien marrant.

je bulle

Et quand on ne sait pas courir, on peut toujours faire des bulles, c’est marrant aussi.

le grand pin

Ils sont sacrément hauts, tous ces pins maritimes ! Heureusement que les écureuils n’ont pas le vertige.

Theo

Elle est pas super, notre forêt ? Avec un petit lutin qui court partout en rigolant ?

Le printemps à Chiberta aussi.

Le printemps amène un peu partout son lot de nouveautés, et surtout bien sûr dans le domaine du végétal. La forêt de Chiberta toute proche n’échappe pas à la règle, allons donc y faire une petite promenade en ce mois d’avril 2017, avant de repartir vers de nouveaux horizons.

L’herbe qui borde les allées a pris une teinte bien de saison, ainsi que les habits verts des troncs de pins maritimes : même dans une forêt de résineux, les effets de l’arrivée du printemps sont bien visibles. Voyons quelques détails.

Des églantines… la plante a cherché et trouvé la lumière qui lui permet de s’épanouir !

Les vesces, qui apportent leur note de couleur vive dans les bas-côtés herbeux.

Et enfin mes préférées, les sérapias, ou plus exactement sérapias langue (on comprend pourquoi en les regardant), de la famille des orchidées, qui sont toujours des fleurs assez exceptionnelles. Avril n’est plus si loin maintenant, les retrouverons-nous cette année ? C’est ce que j’espère…