Les accros branchés

Mais ne quittons pas ce mois d’août sans revenir sur un épisode devenu un classique du genre, à savoir la sortie « accrobranche » à Aulus-les-Bains. Voyons un peu l’édition 2018, avant que peut-être une future édition 2019 ne voie le jour.

48362541686_ce394986c0_c

Revoilà le décor, la petite route qui longe la rivière et mène au superbe parc où se trouvent les installations.

48362658562_d580c17963_c

Et voilà nos trois sportifs du jour fin prêts pour aller faire les singes. Pour ma part, je me contenterai comme d’habitude du modeste rôle de reporter photographique…

48362538856_bfb10f00dd_z

Cette fois Jérémy est assez grand pour évoluer sur un parcours plus difficile que celui des tout petits. Mais c’est bien juste au niveau de la taille, ses pieds touchent à peine les planches du bas, et on le sent un petit peu inquiet.

48362675267_cf2f5ca07d_z

Gabriel est maintenant bien à l’aise, une petite photo et il s’éloigne à toute allure, nous ne le verrons plus que de bien loin.

48362674642_a05d7c14cd_z

Après avoir réussi son passage en extension, Jérémy a rejoint la plate-forme et change l’accroche des mousquetons de sécurité pour passer à l’étape suivante. Il fait ça avec beaucoup de sérieux et de concentration.

48362539921_245b2cb6f8_c

Maintenant, les rondins suspendus ! Ça gigote pas mal, mais l’écart entre haut et bas est plus raisonnable.

48362673422_6e44a9baeb_c

Au tour de Papy maintenant !

48362672632_33ab19db30_c

D’arbre en arbre, le parcours se poursuit tranquillement, chacun son tour, jusqu’à la tyrolienne finale. Bravo la famille des apprentis primates arboricoles !

48362572416_f291c3987c_c

Et voilà, on repart comme on était venus, sans doute jusqu’à l’année prochaine…

 

Sur la route…

La route qui monte d’Aulus-les-Bains au col d’Agnes n’est pas déneigée l’hiver, ce qui donne la possibilité de la parcourir à pied sans être dérangé par les voitures. C’est donc avec plaisir que je me suis jointe à la balade de Dany et Gérard ce 4 mars, pendant que les skieurs s’éclataient sur les pistes de Guzet.

Nous parcourons le début de la route en voiture, jusqu’à l’endroit où elle devient interdite à la circulation.

le départ

Respectons la signalisation et continuons à pied.

Dany et Gérard

Il n’y a pas beaucoup de neige sur la route, raquettes inutiles aujourd’hui !

un petit ruisseau

En parcourant une route à pied, on voit plein de choses qui restent invisibles depuis une voiture en mouvement, et en particulier de bien jolis petits ruisseaux.

castel minier

Ici c’est un panneau qui signale le sentier d’accès à un site minier datant du moyen âge, où se faisait l’exploitation et le traitement de minerai de plomb argentifère.

la haute vallée

Plus à gauche, les pentes bien blanches qui bordent la haute vallée du Garbet, la rivière dont nous longeons ici la vallée, et qui se jette dans le Salat à Oust.

avertissements

Nous atteignons un petit replat pouvant servir de parking au bord de la route, à l’endroit où un chemin permet d’accéder à la rivière au niveau d’Agnesserre. Il y a de la lecture, ici !

Agnesserre

Agnesserre, c’est cet endroit où la vallée s’élargit et où le Garbet traverse ce qui est l’été un beau pâturage.

Pic de Caumale

En amont, on reconnaît bien la forme de la haute vallée glaciaire, dominée par les crêtes enneigées.

ordonnance

Nous atteignons maintenant l’endroit où le chemin du Garbet quitte la route. On peut y consulter l’ordonnance plantée au départ du chemin (les curistes d’Aulus doivent venir marcher ici, mais je ne crois pas que la prescription soit valable en hiver).

le virage

C’est au niveau du virage en épingle à cheveux, mais nous allons continuer sur la route en ignorant l’ordonnance.

la forêt

Sur notre droite, c’est une forêt bien dénudée qui recouvre les pentes, là-haut le bleu du ciel est vraiment intense.

la route

Sur la route et au bord, on peut dire que ça fond comme neige au soleil.

le col

Une fois passé le prochain virage, nous apercevons le col d’Agnes là-haut, mais nous n’y parviendrons pas aujourd’hui.

traces

Des traces de passage sur le bas-côté. Je ne suis pas capable d’en déterminer l’auteur, malheureusement.

vers Guzet

En regardant vers l’Ouest au-delà de la vallée du Garbet, c’est la station de Guzet-Neige, et le Mont Valier en arrière-plan plus à droite.

Aulus

En laissant glisser son regard le long de la pente, c’est Aulus-les Bains que l’on découvre en bas, entourée de verdure.

pic de Caumale

Les journées sont encore très courtes à cette saison, et il est temps de faire demi-tour et de rejoindre la voiture, en profitant encore un moment de ce beau paysage glacé.