Avril 2019, en Couserans.

 

49709985592_9c0d813524_c5 avril, 7h25, nous sommes arrivés hier soir, et le soleil qui se lève tout juste commence à éclairer les nuages de l’est par en-dessous. On dirait qu’il va faire beau.

49701222842_8b3bf9f61c_z

Quelques minutes plus tard, c’est déjà bien différent. On déjeune, on s’habille, et hop ! dehors…

49709160128_b24cb50c0a_z

Première inspection utile, les planches à morilles des environs.

49709693276_dcf0442806_c

Le cerisier est en fleurs, déjà, c’est tôt pour lui, mais comme il ne fait jamais de cerises, ce n’est pas grave s’il gèle de nouveau.

49715163758_9264d6a1a4_z

Le lilas se prépare activement à fleurir.

49710029202_89ebdd7332_c

Quant à l’orme, lui, il en est déjà au stade de la formation des graines. chacune munie de sa petite voilure personnelle, appelée samare.

49709172753_cd926fd473_c

Samedi, me voilà en balade avec Jérémy. Abandonnés par Sandra et Gabriel partis au Portugal, lui et son père sont venus nous rejoindre pour le weekend.

49709706086_b3888e0199_z

C’est bien, les bottes en caoutchouc !

49709172628_e754f96061_c

Au niveau de la résurgence du ruisseau où nous avions vu les grenouilles précédemment, ( https://coxigrue.wordpress.com/2020/02/21/vacances-dhiver-iii-les-bestioles/ ) il y a maintenant des myriades de têtards en train de nager. J’en attrape un pour Jérémy, pour qu’il puisse constater que c’est doux, un têtard. Que l’on se rassure, il a été rapidement remis à l’eau !

49709705546_6e08f87c53_z

Cette promenade pleine de flaques est très intéressante.

49710028632_d0b5b72c35_c

Au retour, on passe près du grand sapin récemment abattu, en bas du hameau.

49710028257_28c020ffb3_c

On peut découvrir comment c’est à l’intérieur.

49709172228_8dce8a9211_z

Et la façade de la maison d’Odette est maintenant bien visible depuis la route.

49709705586_78f526f4ae_z

Lundi matin, comme nous nous préparons à repartir, un charmant petit couple profite des premiers rayons du soleil.

49110995836_2c21926fe0_c

Ils ne sont pas mignons ?

49709705991_e8ed112510_c

C’est le printemps, figurez-vous.
Enfin, c’était le printemps avant le confinement. Nos lézards amoureux prennent-ils encore aujourd’hui le soleil sur le pas de la porte ? C’est ce qu’on leur souhaite, bien sûr !

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s