Sur la crête du Mandalé.

Une petite balade avec vue et pas trop loin de chez nous, ce 4 novembre 2018 ? En route pour le col d’Ibardin, où l’on rejoint le parking tout en haut. De là, il ne reste plus qu’à suivre plus ou moins la crête jusqu’au sommet (modeste, c’est vrai, 573m) du Mandalé. Mais… au-dessus du monde, quand même !

48905207523_2416d0c781_c

Premier replat, celui des cromlechs. Debouts sur la crête, et visiblement éprouvés par les vents, la série de pins se découpe sur le ciel.

48905747071_cfcc942e8e_c

Il est beau, le ciel, tout strié de nuages !

48905252383_7818141cca_c

En regardant vers le nord, c’est la côte basque qui s’étend à nos pieds, puis la côte des Landes, au-delà de la pointe Saint-Martin où se trouve le phare de Biarritz.

48905263658_32918973f6_c

On monte en longeant pratiquement la ligne frontière, avec sur notre gauche une plantation de mélèzes, dont les aiguilles sont bien rousses à cette période de l’année : le mélèze, c’est le sapin qui perd ses aiguilles en hiver !

48905789336_f8ecf7c8f4_c

Comme on monte encore, la Rhune dépasse maintenant au-dessus des sommets des arbres.

48906040302_bd501293ec_c

Vers la gauche, on aperçoit maintenant la baie de Txingudi, et une partie de la chaîne du Jaizkibel.

48906056172_0e146aa49d_c

La Rhune, encore…

48905852151_96fcaa329a_c

Vers le sud, on reconnaît la silhouette des Peñas de Haya (les Trois Couronnes, en français).

48906093337_db0556f50c_c

Les voilà toutes seules, avec leurs sommets multiples caractéristiques.

48906105182_40e881ee02_z

Et nous voilà au sommet, youpi !

48906125712_5ef43f9a73_c

En redescendant, nous croisons d’autres promeneurs, le nez au sol.

48905414133_0d3511642f_z

Ici, c’est les fougères que l’on met en rouleaux.

48905388148_23df76a603_c

Un dernier rayon de soleil jette un coup de projecteur sur Biarritz, alors que nous rejoignons la voiture.