De la mer à l’Océan.

Voilà, c’est fini, nous quittons Portbou et la Méditerranée le 1er octobre.

48804264478_3918588d97_z

Dernier lever de soleil sur la mer

48804264538_2b272e5d49_z

et dernière photo du village au travers du cadre planté là récemment (on dirait que c’est à la mode !)

48804638466_600160664f_c

Pas de disgression touristique cette fois, nous rallions directement le Haut-Couserans : au niveau du village d’Oust, on aperçoit, qui dépasse vers la droite, la forme caractéristique un peu aplatie du sommet du mont Valier, tandis que le creux de la vallée du Salat est barré par le massif de NOTRE pic de Fonta.

48800608813_af14e06063_z

Passage court et bien rempli d’activités agricoles : cela laisse peu de loisir pour les photos. Ici un silène…

48800594143_fa1a3a2426_c

…là une branche d’une espèce de chardon que le soleil auréole…

48805481761_965fcd12c3_c

…et en route pour l’Atlantique !
Un peu plus loin que la Chambre d’amour, on va parfois se promener à la grande digue de Tarnos, la ville rouge (tous les maires élus de la ville depuis 1920 ont appartenu ou appartiennent au PCF).

48805697762_4925c6b34f_c

On aime bien marcher jusqu’au bout de la grande digue, qui protège l’entrée du port de Bayonne.

48805697612_25e84220b9_c

C’est bien ça !

48805697657_debfff85f4_c

Et à Bayonne, on peut maintenant traverser l’Adour avec un bac pour les piétons (et même peut-être les cyclistes) qui procure une belle vue sur les 7 arches du pont Saint-Esprit.