Le point agricole de presque la mi-juillet.

47961174793_46263128d7_c

Salut, le Mirabat ! Nous sommes le 12 juillet et de passage à Estours. Nous avons abandonné nos brésiliens à la veille de leur départ, histoire qu’ils aient le champ libre pour leurs préparatifs. Et nous faisons une petite halte ariégeoise sur la route de la Méditerranée pour nous dérouiller un peu le dos avec désherbage, binage, arrosage, et plus généralement inspection générale de l’état des cultures de l’année.

47961210766_51cf55bbd5_z

L’arbre aux quarante écus s’éveille à sa nouvelle vie ariégeoise. Je suis sûre qu’il n’a même pas encore quarante feuilles, mais sa vie est devant lui, espère-t-on. Il est susceptible de devenir millénaire, et même de survivre au feu nucléaire, comme ses frères d’Hiroshima, ne les oublions pas.

47961226372_8d80d9f8de_c

Chouette, les tilleuls sont en fleurs ! Toute la vallée en est parfumée, particulièrement le soir.

47961226767_e62ef62572_c

Il faut penser aux futures tisanes : récolte…

47961358171_74d5c9d531_c

…puis séchage, en profitant du beau temps.

47961258048_d67c8ee93c_c

Des pommes ! Il va y avoir des pommes ! Voilà, c’est le jardin d’Eden… d’ailleurs, on ne manque pas de serpents non plus, n’est-ce pas Marie-Claire (la vipère…)

47961294076_8b21d16157_z

Et au bout du jardin, voici le séquoia. Pas encore géant, mais il dépasse désormais les 10 m de haut. Pour son âge, ce n’est vraiment pas mal !

9136653481_e7a9c1ce89_z-1

Le voilà au printemps 2006, peu après sa plantation. Petit arbre devenu grand.

47961294141_66508d61c8_c

Les pousses de l’année sont tendres et toutes douces.

47961284313_8c6f373c7e_z

C’est près de lui que se trouve la cathédrale des haricots version 2018. Mi-juillet, ça pousse, ça grimpe !

47961308681_4cbb1163d0_z

Les « runner beans » , descendants d’un premier paquet de semences acheté près de Dublin il a bien longtemps, restent mes préférés au niveau des fleurs, avec cette couleur remarquable.

47961153048_3e04a4fc30_c

Dans la serre, les tomates poussent, mais aussi un peu les herbes folles, malgré le paillage, et le jardinier-désherbeur est en pleine action. A l’ancienne, pas au glyphosate !

47961334801_1c45b30201_z

Tiens ! Une mouche avec un pyjama à rayures !

47961357796_a495bdf93e_c

Mi-juillet, c’est aussi la saison locale des hortensias. Ils se plaisent bien ici. Et pour nous, c’est un bon bain de verdure avant de rejoindre les rivages de la Méditerranée…

Une réflexion sur “Le point agricole de presque la mi-juillet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s