Les derniers visiteurs (Tiphaine et les garçons).

47949013443_78bd10984b_c

Nous sommes le 8 juillet 2018. Le moment du départ approche pour nos petits brésiliens. Au moment où est prise cette photo, le minus en bas à droite a déjà vécu plus longtemps en France que dans son Brésil natal. Il reçoit fort aimablement ses derniers visiteurs, le courant passe bien avec sa grande cousine Titi.

47884536651_e130b0f89c_c

C’est grand frère Theo qui profite de Papa. De Dad, pardon !

40904562393_9fde999ce7_c

Il fait beau ! C’est bien pour aller manger dehors à la venta de l’autre côté du col d’Ibardin, Elzaurdia. Comme nous finissons le repas, une bande d’herbivores pacifiques envahit la prairie autour du restaurant. Ils sont beaux…

47884652951_c2679e1869_c

Séquence culturelle le lendemain avec la visite de quelques villages basques. Bras croisés ou mains dans le dos ? Peut-être une question d’âge, ou de génération. Quoi qu’il en soit, nous voici à Itxassou, au pied de l’église.

47949038352_0aa705c771_z

C’est elle que l’on visite, ici, en plus du célèbre « pas de Roland ». Elle est un peu à l’écart du village, curieusement. Et bien entretenue !

46968543695_dab75945ed_z

Le cimetière alentour présente, comme partout au Pays Basque, une belle collection de stèles funéraires discoïdales anciennes.

46968564505_b532c0b794_z

Sous le porche d’entrée de l’église, les noms des itsasuars (itsasuarren) morts durant les deux guerres. La liste pour 14-18 est vraiment impressionnante !

47949055213_657d031575_c

Sur les tombes récentes, les stèles discoïdales se font rares !

47949013308_2065402ba4_c

On continue avec Espelette. L’ancien château des barons d’Ezpeleta, dont la première version fut construite en l’an mille, abrite maintenant la mairie et des services municipaux.

47949042841_e990f71046_z

Espelette, c’est le pays du fameux piment. Même au bureau de Poste ! Et en plus, c’est des vrais !

47949242846_772b513e24_z

Un petit tour dans le village, avant de se diriger vers l’église.

47949101002_5899dd0b99_c

Même principe qu’à Itxassou, mais la tour est bien plus imposante ici.

47949147791_07b7477d47_z

Sous le porche, au-dessous de la tour, la porte d’entrée.

47949117508_428a41fb25_c

Le retable du XVIIe…

47949146522_0350c948af_c

…et les classiques galeries des églises basques.

47949147476_b6a801708e_c

Dernière station à Ainhoa, dont on a déjà vu l’alignement de belles maisons basques. On pousse cette fois jusqu’au lavoir, alimenté par une source. Il semblerait que Napoléon III et l’impératrice Eugénie y aient bu un coup un 1858, quel événement !

47949242981_8366859be4_c

Et c’est la fin de la balade…

Une réflexion sur “Les derniers visiteurs (Tiphaine et les garçons).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s