Portbou 2017.

Remettons encore une fois en marche la machine à remonter le temps pour la suite de notre séjour à Portbou en 2017, avec l’arrivée des toulousains, dont les plus petits partageront avec nous la dernière semaine de ce séjour catalan.

Lui, c’est l’ancêtre, premier propriétaire des lieux, où il cultivait la vigne. Il n’imaginait sûrement pas que sa petite-fille y bâtirait une maison !

La nouveauté en 2017, c’est que sur la façade nord, c’est-à-dire côté village, les anciennes fenêtres des chambres…

… ont été remplacées par des modèles à doubles vitrages phoniques qui arrêtent efficacement le bruit et le vent, permettant d’envisager de dormir même si c’est la fête au village ou quand souffle la tramontane.

Les visiteurs sont enfin arrivés !

Papy est très vite sollicité pour jouer aux échecs.

On aime bien la plage de Garbet, un peu après Colera, avec son restaurant-paillotte au bord de l’eau. Que va-t’on manger ?

Ici, on est vraiment au bord de la plage, et ça bronze de la fesse !

Les bateaux des plaisanciers sont nombreux à venir mouiller dans l’anse, certains se font même livrer le repas à bord par le zodiac du restaurant.

Mon chapeau est un peu grand pour Sandra, mais il remplit son rôle tout de même.

Maintenant les parents sont repartis travailler, et on est invités chez Sylvie, dans sa nouvelle maison, où se trouvent justement Chantal et Guy.

Ouahou ! Quel séjour ! Il y a même un billard …

…et un véritable flipper ! Quelle chance !

Pas de problème pour y caser un grand canapé confortable.

Le tour du propriétaire permet de voir que le séjour utilise une dépendance raccordée à la maison. Il y a encore de quoi s’occuper !

Merci, Sylvie, pour les bonbons !:)

De retour à Portbou, derrière le Querroig, côté ouest, un coucher de soleil. Et ça change tous les soirs.

Les activités restent classiques. On jalonne la plage de nos habituelles œuvres d’art.

Restau un soir à Colera, on se fait des selfies pour envoyer aux parents.

Damien et sa famille vont nous remplacer dans la maison, c’est la fin de notre séjour estival millésime 2017, une bonne année dans l’ensemble malgré quelques problèmes avec l’alimentation électrique, mais on y arrivera, vous verrez !