Le col du Pourtalet.

Nous sommes maintenant le 3 novembre. C’est le jour où nous avons rendez-vous au garage Volvo de Pau pour la révision de la voiture. On nous prête un véhicule pendant que le nôtre est entre les mains des mécanos, et nous allons en profiter pour aller vagabonder dans la montagne environnante, avec d’autant plus de plaisir que la journée s’annonce magnifique. Cap au Sud, vallée d’Ossau. Daniel a repéré qu’au col frontière du Pourtalet se trouve une croix gravée, la 310, c’est donc elle que nous allons chercher ce jour-là.

La vallée que nous suivons pour accéder au col du Pourtalet est celle de Fabrèges, elle passe au pied du pic du Midi du côté Est, alors que celle qui passe à l’Ouest mène au col du Somport. C’est aussi celle de Brousset, qui est le nom du Gave qui l’a creusée. Nous y profitons pleinement des couleurs de l’automne par cette belle journée.

Le relief change avant d’atteindre le col, on traverse une zone de plateaux herbeux largement dominée par le géant que les béarnais appellent familièrement Jean-Pierre.

Nous y sommes ! Les passants sont nombreux à avoir laissé ici un souvenir de leur passage, en respectant tout de même la signalétique. On se gare sur un grand parking, vide à cette saison, et on se met à la recherche de la croix frontière.

La voilà ! Elle se cache derrière un grand bâtiment bien moche, discrète mais bien présente dans la paroi rocheuse où elle a été gravée.

Nous pouvons maintenant examiner le paysage qui nous entoure. Passons sur les bâtiments du côté espagnol (il y a ici une petite station de ski, donc c’est moche) et tournons-nous vers l’Ouest…

…puis vers le Nord, avec le centre pastoral dans sa tache de verdure…

…et enfin vers l’Est, où les parois du pic d’Estrémère surplombent le passage du col.

Pas difficile de trouver un restaurant côté espagnol, certains restent quand même ouverts malgré l’affluence réduite à cette saison.

Inspirée de la forme des sommets environnants, une oeuvre d’art improbable orne le chemin piéton entre le parking et les bâtiments côté espagnol.

Je lui préfère le panorama naturel 🙂
Ces vastes espaces sont bien tentants pour aller faire une petite promenade ! Redescendons un peu sur la route pour rejoindre un accès balisé.

Nous stationnons notre véhicule du jour.

On commence par emprunter la piste qui mène au centre pastoral, avant de prendre sur la droite. Il y a des passerelles pour franchir ce que j’imagine être la partie haute du gave de Brousset.

En se retournant, on devine à flanc de pente la route du Pourtalet, au-dessous de la cabane de l’Araille, et la piste du centre pastoral que nous avons empruntée.

Nous abandonnons les chemins qui montent sur la droite pour nous diriger vers une cabane en direction du cirque d’Anéou, dominé par l’élégante silhouette de la Pène de la Glère.

C’est la cabane de houns de Gabès !!!!! On ne s’attendait vraiment pas à trouver par ici une dépendance de notre ancienne résidence tunisienne ! Bizarre, bizarre…

Nous poursuivons vers le fond du cirque, en changeant de nouveau de rive du torrent.

Une belle traînée d’avion semble jaillir de la Pène de la Glère. Nous avions vu sur la carte la présence d’anciennes mines, mais nous n’en avons pas trouvé la place.

Nous ne sommes pas allés bien loin, mais il est temps de faire demi-tour pour arriver au garage à Pau avant la fermeture ! Superbe endroit tout de même, on reviendra, un de ces jours.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s