Recoleta

Enfin une belle journée le mercredi (c’était le 29 juin, donc), nous allons en profiter pour aller dans le quartier de Recoleta (du nom des moines Récollets qui s’y installèrent au début du XVIIIe siècle) où se trouve un cimetière qui fait partie des visites recommandées à Buenos Aires. En plus, la chose est tout à fait possible avec poussette, alors en route !

au resto

Premier arrêt au resto, on voit l’air réjoui du bonhomme, comme d’habitude, car il y a toujours moyen de se faire des copains, au resto.

porche du cimetière

Puis cap sur le quartier de Recoleta, on va commencer par le cimetière, dont voici le porche d’entrée, monumental.

statues à Recoleta

En fait, tout est monumental, ici, ou presque. Une bonne partie du gratin de la société argentine a choisi Recoleta comme dernière demeure, et il y a pléthore de mausolées, statues, chapelles familiales.

une allée à Recoleta

Presque impossible de trouver une simple pierre tombale le long de ces allées.

statue d'angle

Ici c’est le mausolée de Rufina Cambaceres, fille de l’écrivain Eugenio Cambaceres, morte tragiquement le jour de ses 19 ans (voir https://es.wikipedia.org/wiki/Rufina_Cambaceres , pour ceux qui lisent l’espagnol).

le chat du cimetière

Un habitant bien vivant, qui profite des rayons du soleil.

tombeau Duarte

Le tombeau de la famille Duarte n’est pas parmi les plus démesurés, mais il est certainement le plus visité : il abrite les restes de la très célèbre et très aimée Eva Perón, ou encore Evita, première Dame d’Argentine, décédée le 26 juillet 1952.

l'ange et le pigeon

Autres habitants vivants du cimetière, les oiseaux, et plus particulièrement les pigeons. Celui-ci est perché au bout de l’aile de l’ange, quel culot !

l'ombre du voisin

Jusqu’à sa dernière demeure, on peut avoir un voisin qui vous fait de l’ombre, ce n’est pas de chance !

Basilique Nuestra Señora del Pilar à Buenos Aires.

Juste à côté du cimetière, la basilique Nuestra Señora del Pilar, construite au moment de l’installation des Récollets. Achevée en 1732, c’est l’une des plus anciennes églises de la ville.

intérieur de la Basilique Nuestra Señora del Pilar.

Voilà l’intérieur.

gomero de Recoleta

En ressortant, nous voyons un peu plus loin sur la place un arbre gigantesque, lui aussi mentionné dans les guides. Il s’agit d’un « gomero », ou ficus elastica, un arbre originaire d’Inde et planté ici à la fin du XVIIIe siècle.

Atlas

Des étais ont été nécessaires pour soutenir ses immenses branches, dont certaines dépassent les 30m de long. Celui-ci est le plus original, c’est “El Atlas de Recoleta”, la statue métallique d’un homme supportant l’une des branches géantes. Cette œuvre, réalisée et offerte par le jeune artiste uruguayen  Joaquín Arbiza Brianza, est essentiellement réalisée avec des pièces de récupération d’automobiles des années 1940 à 50.

les promeneurs et l'arbre

Et voici deux gentils promeneurs qui ont bien voulu poser près de l’arbre pour en donner l’échelle.

Mais il nous reste encore une chose importante à voir dans le quartier, avant de rentrer « chez nous ».

promenade collective

On rigole un peu en croisant au passage un promeneur de chiens avec sa nombreuse escorte.

Floralis

Et la voilà pour finir, Floralis genérica, sculpture métallique de 23m de hauteur, située Place des Nations Unies, un cadeau fait à la ville par l’architecte argentin Eduardo Catalano. Cette fleur d’acier est équipée d’un mécanisme qui lui permet (quand il fonctionne, ce qui n’est pas toujours le cas semble-t-il) de se fermer le soir et de se rouvrir le matin, mais nous n’avons pas pu le voir en action car il nous fallait rentrer. Une prochaine fois peut-être ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s