Nuestra vida porteña (séjour à Buenos Aires)

Le nom de la capitale argentine étant à l’origine : « Puerto de Nuestra Señora de los Buenos Aires », c’est là qu’il faut chercher la source de la dénomination « porteños » pour ses habitants, désignés ainsi comme ceux d’un port. (Petite séquence culturelle pour bien commencer…)

Revenons donc à fin juin 2016, soit au début de l’hiver austral, à Buenos Aires, Vents Favorables, en français.

Le dimanche matin, tous les guides recommandent le quartier de San Telmo où se tient une sorte de marché aux puces. Suivons les guides !

la cuisine

On commence par faire un petit peu de cuisine avant de partir, il faut être prévoyant.

les chapeaux

Impossible de donner un compte-rendu exhaustif de ce marché très animé et varié, on se contentera de quelques exemples, comme ce marchand de chapeaux…

les panneaux

…ou de celui-ci qui vend des pancartes de toutes sortes.

bb poussette

C’est un véritable hiver pour le coup, ça caille, autrement dit. J’ai même dû prêter mon bonnet péruvien à bébé, pour qu’il n’ait pas froid aux oreilles.

bb +papy

Pour se réchauffer et le libérer de la poussette, on rentre dans un bistrot et on boit un délicieux « submarino » bien chaud. Mais quelque chose de plus fascinant encore capte les deux regards ci-dessus :

la danseuse de tango

Un couple de danseurs s’apprête à faire une belle démonstration de tango argentin sous nos yeux ébahis ! Dommage que ce blog n’accepte pas les vidéos…

musicien de rue

Et la musique est aussi dans la rue, et il y en a pour tous les goûts.

Papy, lui, était très intéressé par le marchand de kits de magie, mais chuuuuttttt !….

De retour au logis, et Daddy reparti vers São Paulo malgré quelques difficultés logistiques, nous prenons nos quartiers pour la semaine à quatre, Maman au travail et Theo et nous dans nos appartements, quartier de Palermo Hollywood si je me souviens bien.

brrrrrrrr.....

On s’amuse bien tous les trois !

Theo

dodo

On arrive même à le faire dormir de temps en temps, ce bonhomme !

rouge

On se promène dans le quartier, aussi.

la marquise

Et tout va très bien, Madame la Marquise !

le train bleu

On a même rencontré un train bleu, qui ne nous a pas emmenés tout autour de la Terre, car il n’avait aucun wagon doré.

l'histoire du soir

Et puis le soir, comme on est bien fatigué, on lit une petite histoire avant de partir se coucher, bonne nuit le petit…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s