Arnéguy, le retour.

Le lendemain, 17 février, le temps étant encore favorable, et l’envie toujours là d’aller chercher quelques nouvelles bornes, nous voilà de retour dans la vallée d’Arnéguy, en train de sillonner de nouveau les petites routes qui escaladent le versant Ouest près de la frontière pour chercher à rejoindre la ou les bornes suivantes, ou plutôt précédentes si je tiens compte de leur numérotation, qui va en décroissant lorsqu’on se rapproche de l’Océan.

la petite route

On gare la voiture encore un peu plus haut que la veille, dans un virage de la route.

l'autre versant

Nous suivons le chemin à l’entrée duquel nous sommes garés, en direction de la frontière. A travers les arbres qui le bordent, on peut voir l’autre versant de la vallée avec ses sommets enneigés.

vers le fond de la vallée

Après quelques passages bien humides, le chemin devient complètement impraticable, il faut faire demi-tour et tenter de rejoindre le sentier frontalier en traversant la prairie au-dessous.

le sentier frontalier

Après avoir réussi à franchir la clôture du pré non sans quelques difficultés, et à l’aide de quelques outils, nous retrouvons le sentier frontalier un peu plus loin que nous l’avions laissé la veille au niveau de la borne 190. Le sécateur n’est pas inutile ici, comme on peut voir, car les ronces affichent une santé insolente.

le pic de Beillurti

Sur l’autre versant, c’est le pic de Beillurti qui domine le secteur, avec ses 1114m.

la borne 189

La borne 189 est bien enfouie sous la végétation, il va y avoir du travail pour la dégager un peu !

le versant vert

Pendant que Daniel opère le débroussaillage, j’en profite pour faire quelques photos, j’ai largement le temps de cadrer, changer d’objectif…

le sommet du pic de Beillurti

Le contraste est grand entre les prairies dans les pentes et les sommets enneigés.

le sentier frontalier 2

Le sentier continue, le long d’une clôture qui semble matérialiser la frontière, mais il est bien envahi, et pas par des hordes de promeneurs : ce jour comme la veille, nous ne croiserons absolument personne.

Mendimotcha

En progressant, nous pouvons maintenant découvrir plus à l’Ouest un sommet un peu plus élevé, je pense qu’il s’agit du Mendimotcha, 1224m. D’après ma carte, la borne frontière 177 se trouve à son sommet, mais ce n’est pas aujourd’hui que nous irons la visiter.

la borne 188 couchée

C’est près d’une source, après avoir franchi une nouvelle clôture, que nous découvrons, couchée, la borne 188.Nous continuons notre chemin, qui doit nous mener aux bornes suivantes. Mais il devient de plus en plus difficile d’y progresser.

ajonc

En plus des ronces, il y a aussi les ajoncs (les chachis) , dont les épines sont également redoutables, on peut le voir ici.

la borne inaccessible

Après quelques recherches, nous apercevons enfin au-dessous de nous la borne 187, qui dépasse à peine de la végétation. Impossible d’envisager de la rejoindre pour aujourd’hui, il est déjà trop tard et il y en a pour un sacré bout de temps pour en dégager l’accès. Une photo pour témoigner qu’on l’a bien vue, et nous repartons vers la voiture, par le même chemin.

le pré

On referme soigneusement la clôture du pré, bien sûr.

la chapelle d'Ibañeta

Puis on rejoint la voiture, mais avant de regagner la côte, on aura la curiosité de pousser jusqu’au col d’Ibañeta (le col de Roncevaux, pour les français) où une chapelle moderne a été construite près de l’emplacement de celle dont la cloche guidait autrefois les pèlerins de Saint Jacques perdus dans le brouillard.

Publicités

3 réflexions sur “Arnéguy, le retour.

  1. j’ai toujours l’impression que vous ne vous arrêtez jamais…. Tant mieux, je vous suis du regard et n’en perd pas une, « photo »…. Fan de vos balades je vous l’ai déjà demandé: » voulez-vous m’adopter » ….

      • Une petite plaisanterie, j’avais déjà mis un commentaire , je ne me souviens plus à quelle occasion ,mais c’était tellement agréable et plaisant de vous voir que ce soit en montagne ou lors de voyage que vous m’aviez donné envie de me joindre à vous d’où : »m’adopter » Encore merci et félicitations pour vos explications et ces vues magnifique que vous nous faites partager
        Christiane de Bayonne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s