Sartène et ses environs.

Revenons encore un peu en Corse pour la fin de ce premier séjour, nous voilà maintenant début octobre et dès la fin des cours, nous rejoignons Sartène pour la fin de la semaine. La météo est plutôt inquiétante, mais cela ne nous empêche pas d’arpenter un peu les environs.

Commençons par l’église toute proche, puisque nous logeons sur la place Porta.

autel de l'église de Sartène

On peut y admirer (ou pas, ça dépend des goûts) le maître-autel baroque en marbres polychromes importés d’Italie au XVIIe siècle.

croix et chaînes du Catenaccio

On peut aussi y voir, accrochées au mur, la croix et les chaînes du Vendredi Saint : chaque année, ce jour-là, la procession est menée par le Grand Pénitent ou Catenacciu (l’enchaîné) qui, vêtu d’une robe rouge, pieds nus, portant la croix de chêne de 34kg et traînant les 15kg de chaînes à ses pieds, la tête dissimulée par une cagoule, s’identifie au Christ.

Après ces réjouissantes découvertes, allons prendre un peu l’air dans la campagne environnante.

vierge sous un taffoni

Décidément, la religion ne nous lâchera pas : un joli taffoni a été utilisé ici pour servir de niche à une statue de Vierge à l’Enfant !

exploitation du liège

Un peu plus loin, nous traversons une zone plantée de chênes-lièges, dont l’écorce a été levée récemment, on en aperçoit d’ailleurs des tas un peu plus loin. Quant aux bovins, ils n’ont pas grand chose à brouter par là.

chêne-liège

Jolis, ces arbres déshabillés…

uomo de cagna

Assez loin de nous mais bien remarquable, nous apercevons un gros caillou en équilibre sur le sommet d’une montagne. Il s’agit de « l’Uomo di Cagna » (l’homme de pierre), il semble bien connu dans le secteur. Malheureusement, nous cherchons vainement à nous rapprocher, en effet, au départ de la rando qui pourrait nous y mener, on ne le voit plus du tout.

couvent Saint François 1

Nos roues nous mènent maintenant vers Sainte Lucie de Tallano, le premier village que l’on rencontre en se dirigeant vers l’Alta Rocca. Nous apercevons des bâtiments un peu au-dessus et nous y rendons, il y a là un immense parking quasiment désert, on en profite donc pour aller voir ce qu’il reste de l’ancien couvent Saint-François. Ce premier bâtiment est l’ancien logis des moines franciscains, et il est flanqué d’un énorme figuier.

ancien couvent Saint François 2

Les pierres gardent les traces de l’histoire du bâtiment.

autour du couvent Saint François

Au-delà de l’esplanade devant le couvent, une campagne paisible plantée d’oliviers.

église du couvent

Nous découvrons l’église, sur notre gauche. L’ensemble fut construit par le comte Rinuccio Della Rocca à la fin du XVe siècle, d’après les indications trouvées sur place.

couvent St François

Le bâtiment que nous avons contourné est en meilleur état de l’autre côté. Il a gardé 5 arcades, souvenir de ce qui fut le cloître.

intérieur de l'église

L’église est ouverte car des travaux sont en cours. A l’intérieur, nous découvrons cette mise en scène de la descente de croix du Christ, entouré de mannequins cagoulés, ambiance…

église 2

On ne s’attarde pas trop à l’intérieur, par conséquent. Dehors, on peut aller jusqu’au pied du clocher baroque.

façade de l'église

…ou rejoindre l’esplanade qui domine Sainte Lucie, devant la façade de l’église.

Sainte Lucie de Tallano

Un bien joli village corse, vu d’ici.

le clocher et son nuage

Un dernier coup d’œil au clocher, actuellement surmonté d’un petit nuage bien blanc à l’allure un peu mystique. Redescendons au village pour y découvrir quelques curiosités :

socle en diorite orbiculaire

le socle en diorite orbiculaire du monument aux morts, quel étrange nom ! C’est cette pierre verte où l’on voit se dessiner des anneaux blancs et verts, je suppose que c’est à eux qu’elle doit le qualificatif d’orbiculaire. Il y avait un gisement par là, maintenant épuisé.

clocher de l'église de Ste Lucie

On fait le tour de l’église du village, celle-ci est fermée.

Ste Lucie de Tallano

On se promène encore un peu dans les ruelles aux belles maisons de granit, avant de continuer en direction de Levie et son site préhistorique, prochain article, un peu de patience, encore. 🙂

Publicités
Cette entrée a été publiée dans Corse. Bookmarquez ce permalien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s