L’Ariège encore un peu.

Pas de chance pour nos visiteurs du Sud, cette semaine passée avec eux à Estours fut l’une des plus moches de l’été, avec des journées complètes de pluie sans pouvoir même aérer un peu le bébé. Avec le retour d’un temps sans pluie le samedi 5 septembre (et dernier jour du séjour), ne faisons pas la fine bouche, il fait assez bon pour aller faire le tour du lac de Bethmale, de l’autre côté du col de la Core.

déversoir du lac

Même sans soleil, le lac est toujours beau ; nous y étions déjà venus avec nos visiteurs de l’Est précédemment. Le déversoir de cet étrange lac qu’aucun ruisseau n’alimente coule abondamment.

Quatre promeneurs, dont un petit lutin bien sage qui doit percevoir la présence bienveillante des fées et des elfes qui habitent la forêt alentour.

Voici quatre promeneurs, dont un petit lutin bien sage qui doit percevoir la présence bienveillante des fées et des elfes qui habitent la forêt alentour.

le lac vert

C’est la fin de l’été, mais les hêtres n’ont pas encore pris leurs teintes automnales.

champignons

Une touffe de champignons colorés pousse au pied d’un hêtre, justement. Mauvais signe pour l’avenir de l’arbre.

dodo

Notre gentil lutin est au pays des rêves.

reflets sur le lac

Les montagnes environnantes se reflètent dans l’eau calme du lac.

la berge

La végétation sur la berge, je ne sais pas si on peut la qualifier d’hydrophile, mais en tous cas il ne s’agit pas de coton 🙂

amanite tue-mouches

En achevant le tour du lac, nous avons trouvé toute une famille d’amanites tue-mouches, ces jolis champignons colorés avec leurs délicats petits points blancs sur le chapeau ; on n’y touche pas, car ils sont toxiques, et hallucinogènes, hou !

la confiture

De retour à la grange, c’est de la confiture de mûres qu’il faut s’occuper ; on pèse la quantité de sucre à l’aide de notre balance électronique.

Isaac et Theo

Le lendemain, c’est déjà dimanche, et il faut s’en aller à Toulouse où Isaac doit prendre l’avion pour partir travailler à Paris. Les garçons sont déjà prêts…

la chèvre de Jean-Baptiste

Isaac arrive soudain un peu inquiet : deux randonneurs escortés d’une chèvre blanche sont arrivés et lui ont demandé si elle n’était pas à lui. L’animal les suit depuis un bon moment et ils n’ont pas l’air d’avoir envie de l’adopter. Renseignements pris, il doit s’agir d’une chèvre de Jean-Baptiste, en mal de compagnie car ce dernier est parti pour quelques jours en laissant ses bêtes. Patrick va venir la récupérer, car nous ne pouvons pas l’emmener à Toulouse !

Patrick et la chèvre

La chèvre n’a pas du tout envie de s’en aller avec Patrick, mais il ne lui laisse pas le choix.

les parents

Cette photo-là, Theo, je l’ai prise pour toi. J’espère bien qu’elle te fera longtemps rigoler, quand tu sera devenu un peu plus grand, et peut-être déjà maintenant. Ils sont pas mignons, Daddy et Maman ?

à Toulouse

Et nous revoilà maintenant à Toulouse, où Theo apprend à jouer au ballon avec Jérémy.

avec tonton

Un néo-zélandais, même tout petit, joue avec un ballon ovale !

Jérémy

Jérémy, lui, c’est n’importe quel ballon, il les aime tous.

perron d'Estours

Dernier passage par Estours avant de partir pour Anglet : bye bye l’Ariège ! A l’année prochaine, peut-être…

Publicités

Une réflexion sur “L’Ariège encore un peu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s