Le passager de la pluie.

3 juillet 2015 : il a fini par se décider, le bonhomme. Est-ce à cause de l’arrivée de la pluie, qui a commencé à tomber le soir et n’a pas cessé de toute la nuit, ou des méchants de la compagnie d’électricité qui sont venus couper le courant parce que la locataire précédente n’avait pas payé ses factures ? En tous cas la nuit a été bien agitée (courant rétabli après avoir payé les factures en souffrance !), et c’est à 10h55 précisément que nous avons enfin entendu le premier cri de Monsieur Theo, venu au monde à domicile (comme sa Mamie il y a déjà un certain temps, pour ne pas dire un temps certain).

Un peu après 13h, nous voici donc invités à pénétrer dans la salle d’accouchement retransformée en chambre, et à découvrir le petit bout d’humain à peine sorti de la première grande épreuve de sa vie.

birthday

Beaucoup d’émotion… et quelques photos pas terribles, car la lumière agresse les yeux de notre petit bonhomme, et même la simple lueur du télémètre de l’appareil photo le fait grimacer. Laissons-le s’habituer doucement à sa nouvelle vie.

premier jour

Le lendemain, le voilà déjà installé dans son nouvel environnement : un costume de lion tout en fourrure pour ne pas avoir froid, un doudou-mouton, et même une petite couverture pour être bien sûr de ne pas du tout avoir froid : on a beau être sous le tropique, c’est quand même l’hiver, à plus de 700m d’altitude, et quand il fait 14° dehors et que les fenêtres ne ferment pas vraiment, il vaut mieux être bien couvert ! Ici, le record de froid recensé est de -3°C, en juillet précisément.

Theo et Daddy

Son père passe un temps infini à le contempler, tout surpris de le trouver aussi mignon.

Theo et Papy

On commence à découvrir le monde à la lumière du jour, ça oblige à ne pas trop ouvrir les yeux, mais on est quand même curieux de savoir à quoi ça ressemble, tout autour.

mère à l'enfant

La maman n’est pas encore bien solide, mais ça va déjà un peu mieux, dès le deuxième jour. Et puis, il y a Papy pour changer le schtroumpf avec une grande expertise, ça aide !Theo

Comme tous les nouveaux-nés, il dort beaucoup, bien sûr. Pour cela, il aime bien qu’on le promène en lui chantant des chansons nulles, ce à quoi je réussis parfaitement.

Vous voyez bien !

Vous voyez bien !

regards croisés

On se découvre, entre père et fils… « Voyons, qui c’est ce type ? J’ai l’impression d’avoir déjà entendu cette voix… »

Theo, regard.

« Halala, les paparazzi, encore… »

Maman !

« Celle-là, c’est ma mère, je la reconnais bien ! »

Theo endormi

Même endormi, sa physionomie change constamment, il fait parfois…

Premiers sourires

…des petits sourires coquins 🙂

Les jours passent vite maintenant. Le nouveau venu change presque à vue d’œil, au bout d’une semaine on profite d’une petite éclaircie pour l’emmener promener dans le quartier

avec Papy et Mamie

Des grands-parents heureux…

Theo en promenade

…un bébé bien tranquille…

maman s'amuse

…et une maman qui s’amuse un petit peu pendant ce temps 🙂

Le temps passe bien vite, maintenant. Notre séjour brésilien touche rapidement à sa fin, sans que l’on ait vu vraiment le temps passer depuis ce 3 juillet. Il est temps de dégourdir nos ailes et de repartir vers nos pénates du vieux continent en laissant la petite famille à la découverte de cette nouvelle vie à trois. A bientôt, petit Theo !

Publicités

Une réflexion sur “Le passager de la pluie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s