Le chemin de croix de Zubizia.

Nouvelle sortie-frontière début juin (le 3, exactement), du côté de la venta Yasola, à la recherche de deux croix situées entre les bornes 21 et 22 au pied de la Rhune. Avec un avantage intéressant procuré par le voisinage de la venta : pas besoin d’emporter le pique-nique !

Après s’être garés au parking des rhunatiques, on traverse le ruisseau au niveau de la ferme Manttu Baita pour prendre le chemin de Yasola, qui est d’ailleurs rien de moins que le GR10, à cet endroit.

Le panneau "yasola" est en partie caché par les feuilles du platane qui le porte.

Le panneau « yasola » est en partie caché par les feuilles du platane qui le porte.

Voici le balisage rouge et blanc du GR10, près de la clôture typique en pierres levées.

Voici le balisage rouge et blanc du GR10, près de la clôture typique en pierres levées.

Le gîte de groupe d'Olhette est au bord du chemin.

Le gîte de groupe d’Olhette est au bord du chemin.

Le départ du sentier, clairement balisé.

Le départ du sentier est clairement balisé.

La venta Yasola organise sa propre signalisation.

La venta Yasola organise aussi sa propre signalisation.

Le chemin traverse plusieurs ruisseaux, dans des ravins boisés.

Le chemin traverse plusieurs ruisseaux, dans des ravins boisés.

Des osmondes royales au bord du sentier !

Des osmondes royales au bord du sentier !

Nous voici arrivés au col Deskargahandiko, où notre chemin va quitter le GR10 pour monter vers Yasola et le petit sommet de Zubizia.

Nous voici arrivés au col Deskargahandiko, où notre chemin va quitter le GR10 pour monter vers Yasola et le petit sommet de Zubizia.

Nous y découvrons une pierre gravée d’une croix latine, elle fait partie d’un dolmen et a été relevée très récemment. nous ne l’avions jamais vue ainsi.

A côté du sureau en fleurs, c'est le GR10 qui continue, et nous bifurquons vers la gauche.

A côté du sureau en fleurs, c’est le GR10 qui continue, et nous bifurquons vers la gauche…

...en passant près de ce groupe de digitales pourpres.

…en passant près de ce groupe de digitales pourpres.

Après le casse-croûte accompagné de cidre basque à Yasola...

Après le casse-croûte accompagné de cidre basque à Yasola…

...je continue la montée directement vers Zubizia tandis que Daniel furète plus à gauche, GPS à la main, à la recherche de la première croix. Je découvre une digitale blanche, je ne crois pas en avoir jamais vu dans les Pyrénées, seulement lors de notre périple en Patagonie l'an dernier.

…je continue la montée directement vers Zubizia tandis que Daniel furète plus à gauche, GPS à la main, à la recherche de la première croix. Je découvre une digitale blanche, je ne crois pas en avoir jamais vu dans les Pyrénées, seulement lors de notre périple en Patagonie l’an dernier. Une première, donc.

La montée est rude, en bordure du joli bois de mélèzes.

La montée est rude, en bordure du joli bois de mélèzes.

Des euphorbes des bois, sous les mélèzes.

Des euphorbes des bois, sous les mélèzes.

Arrivée au col, je bifurque à gauche pour monter vers Zubizia et ses rochers de poudingues.

Arrivée au col, je bifurque à gauche pour monter vers Zubizia et ses rochers de poudingues.

Dans les creux de rochers, je découvre quelques "nombril de Vénus", sur le point de fleurir.

Dans les creux de rochers, je découvre quelques « nombril de Vénus », sur le point de fleurir.

Et enfin, mais seulement avec l'aide de mon guide retrouvé, je découvre, tout en haut du premier grand rocher, la croix gravée que nous cherchions, ma foi bien peu visible par ce temps gris et couvert. Heureusement que la craie est toujours dans le sac à dos !

Et enfin, mais seulement avec l’aide de mon guide retrouvé, je découvre, tout en haut du premier grand rocher, la croix gravée que nous cherchions, ma foi bien peu visible par ce temps gris et couvert. Heureusement que la craie est toujours dans le sac à dos !

Au-dessous de nous, le ravin qui descend de la Rhune est parfaitement vert, pas de doute, on est bien au Pays Basque.

Au-dessous de nous, le ravin qui descend de la Rhune est parfaitement vert, pas de doute, on est bien au Pays Basque.

C'est en redescendant que Daniel me conduit à l'autre croix que nous recherchions, en passant par un petit passage étroit à travers les chachis, jusqu'à la grande dalle dans laquelle elle est gravée.

C’est en redescendant que Daniel me conduit à l’autre croix que nous recherchions, en passant par un petit passage étroit à travers les chachis, jusqu’à la grande dalle dans laquelle elle est gravée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s