La borne 71 et les brebis.

Les expéditions le long de la ligne frontière, visant à recenser les bornes numérotées, nous ont désormais amenés au-delà de la centième. Mais il reste encore des trous ! Et la première manquant à l’appel, c’était la 71, tout près de Dancharia, impossible à rejoindre depuis la venta Panta où on nous avait signifié fermement le refus de passage. La 70 n’avait pas été très facile à trouver, avec des passages barrés de ronciers infranchissables et de nombreux détours pour chercher un itinéraire, mais maintenant que le terrain avait été reconnu, l’expédition jusqu’à la 71 s’annonçait assez simple.

Nous voilà donc de retour sur la petite route qui mène à la superbe et très accueillante « ferme aux piments ». La bâtisse est imposante (aménagée pour recevoir mariages et réunions de groupes), nous stationnons un peu plus bas près de l’entrée du pré que nous devons traverser.

la ferme aux piments

Pour aller trouver la borne 71, il faut d’abord passer par la borne 70, que nous connaissons déjà. Nous la retrouvons sans peine en reprenant l’itinéraire plus facile que nous avions suivi à notre retour.

borne 70

Elle n’a pas bougé, près du ruisseau, et même d’un confluent de deux ruisseaux, et flanquée de sa voisine triangulaire de séparation de communes. Nous franchissons l’obstacle et passons près de la venta abandonnée, bâtisse plutôt sinistre dans ce sous-bois sombre et humide. Il faut ensuite escalader un talus, puis un pré, avant de traverser un petit bois pour ressortir dans une prairie où, enfin, de l’autre côté d’un barbelé agressif, se trouve la fameuse borne 71 !

borne 71

Pas seule, comme on peut voir ! Près d’elle , une autre borne communale, à deux faces gravées celle-ci (nous apercevons ici le « S » qui signifie « Sare »), et une ancienne borne frontière avec la ligne gravée sur sa face supérieure. Daniel, toujours intrépide (je devrais peut-être dire « encore »), franchit la barrière pour aller photographier les faces cachées, tandis que je reste sagement en France.

Objectif atteint, il ne nous reste plus qu’à retourner tranquillement jusqu’à la voiture par le même itinéraire, en regardant un peu plus aux alentours cette fois.

les violettes

Comme c’est bien le printemps (nous sommes le 3 avril), un parterre de violettes tapisse le haut du pré, de ce côté-ci.

côté espagnol

Côté espagnol, la première maison n’est pas très loin, et la même moquette verte recouvre les pentes environnantes.

Descente du talus (attention aux genoux…), traversée des deux ruisseaux, remontée vers la route de la ferme.

Tiens donc, il y a du monde qui est arrivé en haut du pré que nous sommes en train de remonter :

observation

On nous observe, dans un premier temps.

fuite

Au bout d’un moment, on finit par nous trouver bien trop près et bien trop moches : tout le monde tourne les talons et s’enfuit !

regroupement

Ayant franchi le sommet de la butte, nous revoyons la petite troupe regroupée un peu plus bas. En regardant bien, on peut s’apercevoir qu’il y a une chèvre au milieu des brebis, elle semble bien intégrée.

devant la ferme

On pose devant la ferme…

photo de famille

…puis pour une dernière photo de famille avant de se quitter. Il y a même le mouton noir, sur celle-ci !

Mais pourquoi cette belle pose plutôt que la fuite qui la précédait ? Espoir de se voir à la une de Brebis Magazine ?

Après avoir ouvert, puis soigneusement refermé derrière nous la barrière pour sortir du pré, la réponse devenait évidente : tout le troupeau tournait de nouveau le dos et s’éloignait rapidement vers une herbe plus verte. Ils avaient juste attendu de voir si nous allions les laisser sortir !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s