Autre temps…

Le lendemain, jeudi 29 janvier, changement de décor survenu pendant la nuit :

neige le jeudi matin

il neige, et il doit y avoir un moment que ça dure, au vu des boules qui surmontent les poteaux de clôture.

les chalets et la voiture

C’est le grand blanc, et la voiture est toute seule sur la route disparue.

le chalet sous la neige

Non, non, ce n’est pas une photo en noir et blanc, mais les couleurs ont pratiquement disparu du décor. Les garçons hésitent à dépasser l’abri du toit du chalet !

à la pelle

Tiens ! Un petit bonhomme bleu !

la boîte aux lettres

La boîte aux lettres a un joli petit coussin blanc sur le toit.

Que faire donc par une journée comme celle-ci ? Quelques courses au village, dégager la neige des voitures et des abords de la maison, lire et bavarder au coin du feu, et aussi…

les côtelettes

déguster quelques excellentes côtelettes cuites sur la braise, mmmmm !…

Et le lendemain matin…

la neige sur la rambarde

la hauteur de la neige sur la rambarde extérieure a sérieusement augmenté,

Maya et Baloo

Maya et Baloo regardent tomber la neige

la boîte aux lettres 2

la taille du coussin de neige de la boîte aux lettres a nettement épaissi

une mésange huppée

et une mésange huppée vient profiter du ravitaillement disposé dans la mangeoire extérieure.

Que faire de cette nouvelle journée de neige ? Construire un igloo et se blottir au fond en attendant que les beaux jours reviennent ? Non, soyons fous, équipons-nous en conséquence et retournons au col du Festre pour une petite rando – raquettes !

la fontaine du col du Festre

Nous retrouvons la fontaine sous le panneau du col ; ici aussi il a bien neigé depuis deux jours.

paysage de neige

Il y a un vent glacial, et la neige passe presque à l’horizontale. Véro et Chris décident de nous attendre dans la salle chauffée du refuge du col, tandis que nous ajustons nos équipements et nous lançons raquettes aux pieds sur notre chemin présumé, complètement disparu.

l'arbre

Après avoir péniblement parcouru quelques centaines de mètres, nous décidons de faire demi-tour au niveau d’un pin qui n’a rien de vraiment remarquable, si ce n’est de se trouver sur notre chemin. Même faire la moindre photo devient compliqué car il faut éviter de trop exposer l’appareil à la neige.

le réconfort

Ouf ! On est mieux là bien au chaud que dehors dans le blizzard ! Enfin, on aura essayé…

Et le lendemain matin…

retour du soleil

Ouaaaaah ! Le retour du soleil ! Pour le jour du départ, dommage… Un décor féérique, quand même.

le chalet dans la neige

Le soleil redonne des couleurs au décor, il éclaire les gros œufs de neige sur les poteaux.

Louis sculpteur

Nettoyage du chalet, chargement des voitures, démarrage de la nôtre à l’aide des câbles de Louis (merci pour le dépannage, l’ami !), ce dernier trouve encore un peu de temps pour faire une jolie sculpture dans la neige avant de partir

le départ

et c’est le départ, et cette fois les chaînes vont nous être bien utiles !

la route du retour

« Conditions hivernales » sur la route, elles sont rares sur la côte basque. On roule prudemment…

la Béoux

…et il nous faudra parcourir ainsi une vingtaine de kilomètres avant de pouvoir déchaîner, et terminer ainsi cette superbe semaine amicale et de découverte du Dévoluy. Merci Hélène et Chris, Véro et Louis, d’avoir organisé tout cela avec nous.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s