Les Alpes en janvier.

Mais oui ! Même si ça paraît incroyable, nous avons traversé la France le 24 janvier dernier pour aller passer une semaine dans le Dévoluy, dans une petite station de ski appelée du nom improbable de « La Joue du Loup ». Du ski, vraiment ? Ha non, merci, très peu pour moi ! S’attacher une planche à chaque pied pour mieux aller se vriller les genoux (ou ce qu’il en reste) et passer les deux prochains mois à se traîner avec deux cannes anglaises, j’ai déjà donné et cela ne me tente plus du tout. Mais heureusement, à la montagne, il y a toujours, même en hiver, quelques jolis chemins à parcourir à pied ou chaussé de raquettes, ou même peut-être dans un traîneau tiré par des chiens… et puis, on ne résiste pas à la petite Hélène nous demandant si on serait d’accord pour faire partie du cadeau d’anniversaire de ses parents ! On dit oui, évidemment !

Devant le chalet

Samedi 24, nous voilà donc enfin arrivés à destination après une longue route, bien que nous l’ayons un peu raccourcie en faisant un arrêt à Toulouse. Autour de notre chalet, décor montagnard et hivernal, comme on peut voir.

La cheminée

A l’intérieur, il y a une curieuse cheminée un peu en hauteur sous une sorte de cloche en cuivre, elle a un bon tirage et le feu est bien agréable.

La tartiflette.

Une tartiflette, miom ! L’accueil est sympathique, et on profite d’être les derniers arrivés !

Le lendemain matin, on s’en va reconnaître les lieux, histoire de découvrir comment survivre durant la semaine à venir.

Louis et Nicole

Louis et moi sommes les derniers à peaufiner notre tenue d’extérieur, merci Louis de m’avoir secondée, et même parfois surpassée, toute cette semaine dans ce rôle de dernier de la classe.

Départ

On est parti ! Voilà un environnement qui nous change de notre côte basque, au moins.

le chalet du coeur

Tout près du nôtre, il y a un chalet que nous pouvons peut-être appeler « chalet du cœur », mais son pignon est curieusement orné d’une magnifique paire de cornes…

la joue du loup

Nous nous dirigeons vers la zone des commerces, en arrière-plan c’est la montagne de Faraut, qui culmine à plus de 2500m, et sert de fond d’écran au village.

le bas des pistes

En plus des commerces, il y a aussi le départ du télésiège et le bas des pistes, et c’est presque aussi moche que partout ailleurs, beurk.

la route du bas

Nous revenons par la route du bas, bordée de mélèzes, nus à cette saison.

notre chalet

Nous revoilà à « notre » chalet, Véro se dépêche pour aller libérer les toutous qui nous ont attendus bien sagement. Le temps est plutôt agréable, même si les nuages cachent parfois le soleil.

L’après-midi, à l’exception de Véro, pas trop en forme, on se décide pour une petite balade à proximité ; marche ou raquettes, on verra bien sur place ce qui convient.

Chris et Louis

Finalement, ce sera raquettes pour tous, sauf pour moi, les miennes resteront arrimées sur le dos de Louis pendant toute la balade, merci le sherpa !

le collet du Tat

Un bien joli parcours, dans un environnement de toute beauté, entre montagne, neige, et les jeux de lumières entre soleil et nuages. Ci-dessus, le col au-dessous duquel nous évoluons est le collet du Tat, 1613m.

direction sud est

Même genre de décor en regardant plus au sud, c’est de l’autre côté de ces montagnes que se trouve la station de Superdévoluy.

A l’Ouest, la barrière montagneuse culmine avec l’Obiou (2789m), qui pour le moment joue un peu à cache-cache avec les nuages, c’est lui que l’on aperçoit à peine, sur la droite de la photo ci-dessous

tête de Lapras et Obiou

Côté Nord, nuages bas :

Notre chemin est bien balisé avec des jalons jaunes.

Notre chemin est bien balisé avec des jalons jaunes.

Soudain les nuages se déchirent et…

montagne de Faraut

laissent voir un instant la Montagne de Faraut. Mais, attention !

le traîneau

Nous nous écartons de la piste pour laisser passer un traîneau tiré par des chiens, ce n’est pas le Père Noël, seulement un grand-père et sa petite fille qui font un petit tour. Superbe !

fin de la boucle

Il faut maintenant remonter un peu pour finir notre boucle.

chalets au soleil

Le soleil d’hiver est déjà bien bas, il éclaire encore les chalets les plus proches.

retour des traîneaux

Les traîneaux sont de retour, eux aussi achèvent leur balade.

le tracé

Et grâce au tout nouveau GPS de Louis, nous pouvons voir la trace du chemin parcouru ! C’est le progrès !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s