Après la neige, les bornes.

Trois jours seulement s’étaient écoulés lorsque nous avons repris la route pour le col d’Ichtauz, confiants dans le retour d’une douceur à laquelle la neige ne peut résister bien longtemps. Arrivés sur place, total changement de décor : à l’exception de quelques rares endroits à l’ombre et où la neige s’était un peu accumulée, plus rien ne subsistait du beau manteau immaculé. Et à nous les bornes !

Nous nous lançons donc à l’assaut de l’Antchola, plein Nord à partir du col.

Regardez qui est là ? Nos cinq amis du 9 décembre, qui nous avaient étonnés à brouter en écartant la neige, sont encore tous là. Un peu plus loin, c'est la borne 108 dans la priarie retrouvée !

Regardez qui est là ? Nos cinq amis du 9 décembre, qui nous avaient étonnés à brouter en écartant la neige, sont encore tous là. Un peu plus loin, c’est la borne 108 dans la prairie retrouvée !

Et nous voici à la borne 107, celle que nous avions vue dans la pente enneigée.

Et nous voici bien vite à la borne 107, celle que nous avions vue dans la pente enneigée.

Comme noue arrivons plus haut près de la borne 106, voici l'Autza et son arête Sud.

Comme noue arrivons plus haut près de la borne 106, voici l’Autza et son arête Sud.

Et voici la borne 106.

Et voici la borne 106.

Il faut maintenant bifurquer vers la droite pour rejoindre le sommet d'Antchola.

Il faut maintenant bifurquer vers la droite pour rejoindre le sommet d’Antchola.

La marque frontière 105 est ici une croix gravée dans le rocher.

La marque frontière 105 est ici une croix gravée dans le rocher.

Et encore une croix pour le numéro 104, après avoir passé un petit col.

Et après avoir cheminé davantage et passé un petit col, encore une croix pour le numéro 104.

Le rocher où elle a été gravée n'est pas bien loin de la falaise !

Le rocher où elle a été gravée n’est pas bien loin de la falaise ! C’est quelque part dans les arbres là-bas que se trouve la croix numéro 103.

Il ne nous reste plus qu'à revenir au col, sans s'attarder car le vent est plutôt frisquet malgré tout.

Il ne nous reste plus qu’à revenir au col, sans beaucoup s’attarder car le vent est plutôt frisquet malgré tout.

Petite scène de famille en passant...

Petite scène de famille en passant…

Nous sommes dans les jours les plus courts de l'année, et il n'est pas encore très tard lorsque nous repartons, mais ce sont déjà les lumières du soleil couchant.

Nous sommes dans les jours les plus courts de l’année, et il n’est pas encore très tard lorsque nous repartons, mais ce sont déjà les lumières du soleil couchant derrière les montagnes bleutées.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s