Toulouse, musée des Augustins.

La suite de nos aventures nous amène maintenant à Toulouse, pour un week-end famille-amis programmé de longue date. Arrivés le vendredi soir, nous rejoignons nos amis le samedi midi pour passer l’ après-midi dans le centre ville de Toulouse.

On commence par un premier arrêt dans un restaurant de la rue des Paradoux, où un (ou une) fantaisiste a décoré son balcon sans utiliser de géraniums.

On commence par un premier arrêt dans un restaurant de la rue des Paradoux, où un (ou une) fantaisiste a décoré son balcon sans utiliser de géraniums, mais des objets plutôt insolites.

Puis on se dirige vers le Musée des Augustins, ancien couvent reconverti. Ce grand bâtiment se situe en plein centre ville, il n’y a pas loin à aller.

La visite s'articule autour du cloître, très bien restauré. Le couvent des Augustins à cet endroit date du XIVe siècle.

La visite s’articule autour du cloître, très bien restauré. Le couvent des ermites de saint Augustin, à cet endroit, date du XIVe siècle.

L'une des galeries du cloître abrite une belle collection de gargouilles en provenance du couvent toulousain des cordeliers. Leur position donne l'impression qu'elles sont en train de chanter en chœur.

L’une des galeries du cloître abrite une belle collection de gargouilles en provenance du couvent toulousain des cordeliers. Leur position donne l’impression qu’elles sont en train de chanter en chœur.

Au centre, le jardin a été reconstitué comme il pouvait être autrefois.

Au centre, le jardin a été reconstitué comme il pouvait être autrefois.

Pour accéder aux salles d'exposition, il faut passer par l'escalier Darcy, avec ses "femmes au paon" du sculpteur Falguière.

Pour accéder aux salles d’exposition, il faut passer par l’escalier Darcy, avec ses « femmes au paon » du sculpteur Falguière.

Superbe mise en valeur des sculptures romanes dans cette salle où sont exposés des chapiteaux et autres sculptures en provenance de plusieurs lieux toulousains.

Superbe mise en valeur des sculptures romanes dans cette salle où sont exposés des chapiteaux et autres sculptures en provenance de plusieurs lieux toulousains.

Détail d'un chapiteau : "les barques", à mon avis il vaudrait mieux dire "les galères", car le dernier personnage à gauche n'a pas de rame, mais un fouet !

Détail d’un chapiteau : « les barques », à mon avis il vaudrait mieux dire « les galères », car le dernier personnage à gauche n’a pas de rame, mais un fouet !

C'est dans l'ancienne église du couvent que se trouve l'exposition temporaire, sur le peintre orientaliste du XIXe siècle Benjamin-Constant.

C’est dans l’ancienne église du couvent que se trouve l’exposition temporaire, sur le peintre orientaliste du XIXe siècle Benjamin-Constant.

Des œuvres agréables, souvent très colorées, comme ce portrait assez saisissant.

Des œuvres agréables, souvent très colorées, comme ce portrait assez saisissant.

Visite intéressante et variée, mais ne quittons pas Toulouse sans jeter un petit coup d’œil sur le plus jeune de la famille, qui change beaucoup ces derniers temps :

Il trouve maintenant très drôle de s'enfuir quand on veut le changer...

Il trouve maintenant très drôle de s’enfuir quand on veut le changer…

...mais peut rester très sage quand Papy lui met ses chaussures.

…mais peut rester très sage quand Papy lui met ses chaussures.

Avec tout ça, son papa et bien fatigué !...

Avec tout ça, son papa est bien fatigué ! Petite sieste en duo…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s