Cormery

Avant de reprendre la route du Sud, il nous restait un peu de temps le matin pour faire un petit tour dans notre village d’accueil de Cormery. Une visite finalement bien plus riche que nous ne l’avions pensé au départ, car Cormery fut longtemps le siège d’une puissante abbaye bénédictine fondée à l’époque de Charlemagne, dont les restes sont encore visibles quoique souvent très dégradés. Suivons donc les parcours balisés :

Pas question d'aller siroter quelque chose au café du commerce, il a fermé boutique ! En route pour la visite, donc.

Pas question d’aller siroter quelque chose au café du commerce, il a fermé boutique ! En route pour la visite, donc.

Dès le début du parcours, nous apercevons par-dessus les toits la haute silhouette de la tour Saint-Paul, qui se trouvait devant l'église abbatiale, détruite pendant la révolution.

Dès le début du parcours, nous apercevons par-dessus les toits la haute silhouette de la tour Saint-Paul, qui se trouvait devant l’église abbatiale, détruite pendant la Révolution. La tour elle-même a perdu sa flèche, qui s’est effondrée en 1891…

En nous avançant, nous passons devant le logis de l'Abbé

En nous avançant, nous passons devant le logis de l’Abbé

à côté duquel se trouve la chapelle de la Vierge. C'est tout ce qui reste de l'immense église abbatiale, cette petite chapelle qui servait d'écurie pour les chevaux des gendarmes a échappé à la destruction.

à côté duquel se trouve la chapelle de la Vierge. C’est là tout ce qui reste de l’immense église abbatiale, cette petite chapelle qui servait d’écurie pour les chevaux des gendarmes a échappé à la destruction.

En suivant plus ou moins le parcours balisé, nous passons devant ce qui reste de l'ancien cloître

En suivant plus ou moins le parcours balisé, nous passons devant ce qui reste de l’ancien cloître

De l'autre côté de la rue où nous nous trouvons, d'anciennes arcades indiquent que nous sommes devant ce qui était la salle capitulaire, où se réunissaient les moines pour prendre les décisions concernant l'abbaye.

De l’autre côté de la rue où nous nous trouvons, d’anciennes arcades indiquent que nous sommes devant ce qui était la salle capitulaire, où se réunissaient les moines pour prendre les décisions concernant l’abbaye.

Cette petite sculpture représente un basilic terrassant un moine, le basilic n'étant pas dans ce cas la plante aromatique qui sert pour la soupe au pistou, mais un animal fantastique issu d'un œuf de coq couvé par un crapaud (ancêtre de la GPA) dont le regard suffirait à provoquer la mort. Ici, on le voit terrassant un malheureux moine.

Cette petite sculpture représente un basilic terrassant un malheureux moine, le basilic n’étant pas dans ce cas la plante aromatique qui sert pour la soupe au pistou, mais un animal fantastique issu d’un œuf de coq couvé par un crapaud (ancêtre de la GPA) dont le regard suffirait à provoquer la mort. Houuu, sale bête !

Derrière le cloître, c'est le réfectoire, à l'intérieur duquel se trouvait une immense salle de 30m sur 10, avec 6 travées voûtées et un balcon destiné à accueillir la chaise du lecteur pendant le repas des moines (c'était au XIIIe siècle et il n'y avait pas encore TF1).

Derrière le cloître, c’est le réfectoire, à l’intérieur duquel se trouvait une immense salle de 30m sur 10, avec 6 travées voûtées et un balcon destiné à accueillir la chaise du lecteur pendant le repas des moines (c’était au XIIIe siècle et il n’y avait pas encore TF1).

Nous traversons ensuite la route de Tours près du pont sur l'Indre

Nous traversons ensuite la route de Tours près du pont sur l’Indre

Cette partie du village n'a pas autant de vestiges du passé, mais on y cultive de beaux jardins

Cette partie du village n’a pas autant de vestiges du passé, mais on y cultive de beaux jardins

et on y habite de jolies petites maisons.

et on y habite de jolies petites maisons.

La visite continue en retraversant la route et en allant longer un ancien canal de l'abbaye, qui servait de pisciculture (les latrines se trouvaient par là aussi, allez savoir le lien...)

La visite continue en retraversant la route et en allant longer un ancien canal de l’abbaye, qui servait de pisciculture (les latrines se trouvaient par là aussi, allez savoir le lien…)

Dans les haies le long du canal poussent des lianes de houblon.

Dans les haies le long du canal poussent des lianes de houblon.

Puis le chemin remonte le long des anciens potagers du monastère, encore exploités de nos jours

Puis le chemin remonte le long des anciens potagers du monastère, encore exploités de nos jours

pour finir par arriver à l'église Notre-Dame de Fougeray, elle aussi très ancienne (XIIe siècle). Celle-ci était l'église destinée à accueillir la population, car la grande église abbatiale était réservée à l'usage exclusif des moines !

pour finir par arriver à l’église Notre-Dame de Fougeray, elle aussi très ancienne (XIIe siècle). Celle-ci était l’église destinée à accueillir la population, car la grande église abbatiale était réservée à l’usage exclusif des moines !

L'intérieur en est très dépouillé, avec un chevet roman à l'extrémité Est, doté de quelques beaux vitraux.

L’intérieur en est très dépouillé, avec un chevet roman à l’extrémité Est, doté de quelques beaux vitraux.

Mais le temps a passé pour nous aussi, et il faut songer à reprendre la route, non sans avoir fait l'acquisition de quelques macarons de l'abbaye, dont la recette fut bien sûr inventée il y a très très longtemps par un moine jovial.

Mais le temps a passé pour nous aussi, et il faut songer à reprendre la route. N’oublions pas, avant de partir, de faire l’acquisition de quelques macarons de l’abbaye, dont la recette fut bien sûr inventée il y a très très longtemps par un moine très très jovial.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s