2014, année de la tomate.

Il commence à y avoir un certain nombre d’années que nous faisons du jardinage en Ariège. L’idée de faire un potager à 300km de son domicile peut paraître un peu saugrenue, mais c’est là que nous sommes le plus souvent en été, époque des grandes productions agricoles. Malheureusement, le climat de montagne, qui convient bien aux légumes verts comme les haricots, les salades ou les blettes, et même les courges et courgettes, provoque immanquablement sur les pieds de tomates des attaques foudroyantes de mildiou qui détruisent plantes et fruits en quelques jours seulement. Aussi, il y a deux ans, avons-nous fait l’achat d’une serre destinée à abriter nos chers plants de tomates de l’humidité et de la fraîcheur nocturne, en espérant que cette fois le mildiou les épargnerait. Mais non, le mildiou aime bien les serres aussi, il y fait bien humide à l’intérieur et cela lui convient très bien, et la récolte de tomates 2013 fut un nouveau fiasco. Décidant de faire une nouvelle tentative en 2014 en commençant les semis plus tôt, et en laissant plus d’aération dans la serre, voici l’état des plantations à notre arrivée début août :
tomates1
Comme on le voit, les plants s’étaient bien développés et les fruits avaient bien commencé à se former, mais comme on ne le voit pas, les premiers signes de l’arrivée du mildiou étaient déjà présents, et le combat pour empêcher sa progression devait commencer sans tarder.
tomates2
Première récolte le 7 août, elles sont mignonnes, mais il n’y a pas de quoi nourrir un régiment ! Cependant, au fil des jours qui passent, la production s’accélère tout doucement.
Le 26 août, après des heures passées quotidiennement à éliminer les feuilles malades, voilà l’évolution :
tomates3
On n’en a pas encore mangé beaucoup, mais çà rougit bien dans les rangs !
tomates4
On en a même récolté une avec un zizi 🙂 et çà a bien fait rigoler Gabriel.
tomates5
Et malgré le mildiou, le manque de soleil et de chaleur, elles ont quand même fini par donner quelque chose… Admirez la récolte emportée le 29 août :
tomates6
J’ai même pu faire quelques litres de coulis ! Et ce n’était pas encore fini :
tomates7
Le 8 septembre, la plupart des fruits verts avaient à leur tour viré au rouge ! Encore un joli panier :
tomates8
Un bilan nettement meilleur qu’en 2013, malgré l’absence d’un véritable été dans notre partie des Pyrénées, sans doute grâce aux soins intensifs prodigués, et à la réduction des apports en eau qui entretiennent une très grande humidité dans la serre.

Il ne nous reste plus qu’à nous préparer pour 2015 !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s