Autour du mas Set Rengs.

Le lendemain matin, il fallait bien se rendre à l’évidence : j’avais de nouveau passé une nuit fort désagréable entre la chambre et les toilettes, et je n’étais pas en état pour randonner comme prévu. Aussi décidai-je de rester squatter à l’appartement, en laissant les autres aller gambader dans la montagne de Montserrat, et de dépenser mon peu d’énergie en explorant les alentours de notre logis au mas Set Rengs, grande bâtisse perdue dans la forêt au bout d’une piste de plusieurs kilomètres.

Je commence par faire le tour des bâtiments et découvrir le corps d'habitation du mas.

Je commence par faire le tour des bâtiments et découvrir le corps d’habitation du mas.

Puis je découvre le balisage d'un circuit des sources, dont celle de Set Rengs toute proche, quelques dizaines de mètres au-dessous du mas.

Puis je découvre le balisage d’un circuit pédestre dit « des sources », dont celle de Set Rengs toute proche, quelques dizaines de mètres au-dessous du mas. Sans carte ni indication de temps, je ne m’aventurerai pas à aller chercher les autres…

Je repasse ensuite devant notre logis, où le cadran solaire indique qu'il n'est pas très tôt.

Je repasse ensuite devant notre logis, où le cadran solaire indique qu’il n’est pas très tôt.

Juste à côté, il y a un beau potager, et même un sympathique jardinier qui m'explique en détail ses cultures en cours.

Juste à côté, il y a un beau potager, et même un sympathique jardinier qui m’explique en détail ses cultures en cours.

Puis je reprends le chemin par lequel nous sommes arrivés en voiture, l'environnement est très boisé mais il y a aussi des champs de céréales, qui semblent presque mûres déjà.

Puis je reprends le chemin par lequel nous sommes arrivés en voiture. L’environnement est très boisé, mais il y a aussi des champs de céréales, qui semblent presque mûres déjà.

Dans le lointain, j'aperçois les doigts dressés de la Muntanya de Montserrat, où je devrais être en train de marcher à l'heure qu'il est.

Dans le lointain, j’aperçois les doigts dressés de la Muntanya de Montserrat, où je devrais être en train de marcher à l’heure qu’il est.

Il y a encore pas mal de fleurs, nous ne sommes que début juin : genêts...

Il y a encore pas mal de fleurs, nous ne sommes que début juin : genêts…

...et d'autres fleurs jaunes appréciées des insectes, ce sont des pallénis épineux (je viens de le chercher, qu'on se rassure).

…et d’autres fleurs jaunes appréciées des insectes, ce sont des pallénis épineux (je viens de le chercher).

Un beau papillon joue à cache-cache, je reconnais un sylvain azuré, il est joli vu de dessous !

Un beau papillon joue à cache-cache, je reconnais un sylvain azuré, il est joli vu de dessous !

Un tout petit champ de céréales en contrebas du chemin

Un tout petit champ de céréales en contrebas du chemin

et en ma retournant j'aperçois l'arrière des bâtiments du mas dans leur écrin de verdure.

et en me retournant j’aperçois l’arrière des bâtiments du mas dans leur écrin de verdure.

Un peu plus loin, j'arrive à un enclos où sont enfermés un âne (catalan)...

Un peu plus loin, j’arrive à un enclos où sont enfermés un âne (catalan)…

ainsi qu'un cheval et un poney qui semblent former une solide paire d'amis, le deuxième ne laissant pas le premier s'éloigner de lui de plus de deux mètres.

ainsi qu’un cheval et un poney qui semblent former une solide paire d’amis, le deuxième ne laissant pas le premier s’éloigner de lui de plus de deux mètres.

Et toujours de nouvelles fleurs le long du chemin : chèvrefeuille

Et toujours de nouvelles fleurs le long du chemin : chèvrefeuille

psoralée bitumineuse (encore une que je viens de découvrir)

psoralée bitumineuse (encore une que je viens de découvrir)

églantine

églantine

en voici une que je n'ai pas su identifier, si quelqu'un peut m'aider...

en voici une que je n’ai pas su identifier, si quelqu’un peut m’aider…

pois de senteur, apparemment apprécié par l'abeille qui arrive à tire d'ailes

pois de senteur, apparemment apprécié par l’abeille qui arrive à tire d’ailes

et ici un genre de vipérine visitée par un papillon "citron"

et ici un genre de vipérine visitée par un papillon « citron ».

En remontant vers le mas, je découvre une drôle de vache à une corne et demie qui est venue se coucher pour ruminer tranquillement

En remontant vers le mas, je découvre une drôle de vache à une corne et demie qui est venue se coucher là pour ruminer tranquillement

encore des fleurs jaunes qui garnissent les murs de soutènement

encore des fleurs jaunes qui garnissent les murs de soutènement

puis d'autres vaches venues brouter près du potager de mon copain, celle-ci semble être la nourrice agréée, les deux veaux la tétaient en même temps !

puis d’autres vaches venues brouter près du potager de mon copain le jardinier, celle-ci semble être la nourrice agréée, les deux veaux la tétaient en même temps !

Enfin, quand je parviens de nouveau au mas, c'est déjà l'heure de la sieste pour les chiens (de garde ?) qui se sont choisi une place bien à l'ombre pour leur roupillon de l'après-midi.

Enfin, quand je parviens de nouveau au mas, c’est déjà l’heure de la sieste pour les chiens (de garde ?) qui se sont choisi une place bien à l’ombre pour leur roupillon de l’après-midi.

Il ne me reste plus qu’à les imiter en attendant le retour des marcheurs de la montagne.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s