Aventures australes (11)

Chapitre 11 : les glaciers du lago Argentino.

Youpi, encore une balade en bateau ! Presque toute la journée, cette fois, à parcourir les bras du lago Argentino pour aller voir ses glaciers, dont le très célèbre Perito Moreno. On se lève de bonne heure pour rejoindre en voiture  l’embarcadère à Punta Bandera.

On commence par longer le lago Argentino vers l'ouest, en direction des montagnes. Le soleil se lève.

On commence par longer le lago Argentino vers l’ouest, en direction des montagnes. Le soleil se lève.

Après avoir fait la queue avec quelques centaines d'autres touristes, on se dirige vers les catamarans qui vont promener tout ce monde.

Après avoir fait la queue avec quelques centaines d’autres touristes, on se dirige vers les catamarans qui vont promener tout ce monde.

Nous voilà installés, il faut que tout le monde ait une place assise. En route, maintenant !

Nous voilà installés, il faut que tout le monde ait une place assise. En route, maintenant !

Le lago Argentino ressemble un peu à un gros chipiron, avec on corps allongé vers El Calafate et plein de bras vers la montagne. Notre périple commence par explorer le bras Nord, plus le bras Upsala qui se termine au front du glacier, que nous apercevons là-bas au loin.

Le lago Argentino ressemble un peu à un gros chipiron, avec un grand corps allongé vers El Calafate et plein de bras tentaculaires côté montagne. Notre périple commence par explorer le bras Nord, puis le bras Upsala qui se termine au front du glacier, que nous apercevons là-bas au loin.

Nous arrivons au niveau d'un énorme iceberg bleu, on s'arrête pour l'admirer sous toutes les coutures.

Nous arrivons au niveau d’un énorme iceberg tout bleu, on s’arrête pour l’admirer sous toutes les coutures.

Sur notre gauche, je pense qu'il s'agit du glacier Onelli, il doit se terminer dans le lac Onelli qui est disjoint du lago Argentino.

Sur notre gauche, je pense qu’il s’agit du glacier Onelli, il se termine dans le lac Onelli qui est disjoint du lago Argentino.

Nous tournons entre les énormes blocs de glace, sans pouvoir accéder au front du glacier ; il semble qu'un gigantesque éboulement rocheux se soit produit dans ce bras l'an dernier, et ait largement perturbé le secteur en provoquant une énorme vague.

Nous tournons entre les énormes blocs de glace, sans pouvoir accéder au front du glacier ; il semble qu’un gigantesque éboulement rocheux se soit produit dans ce bras l’an dernier, et ait largement perturbé le secteur en y provoquant une énorme vague.

Nous faisons ensuite demi-tour, puis empruntons sur notre droite le canal Spegazzini, qui se termine au glacier du même nom. Le glacier seco, à notre droite, ainsi nommé car il ne s'achève pas dans le lac.

Nous faisons ensuite demi-tour, puis empruntons sur notre droite le canal Spegazzini, qui se termine au glacier du même nom. Le glacier Seco, à notre droite, ainsi nommé car il ne s’achève pas dans le lac.

Nous commençons à apercevoir au loin le glacier Spegazzini.

Nous commençons à apercevoir au loin le glacier Spegazzini.

Sur notre droite, les glaciers sont bien présents aussi, ils génèrent de nombreuses petites cascades.

Sur notre droite, les glaciers sont bien présents aussi, et génèrent de nombreuses petites cascades.

Nous approchons !

Nous approchons ! Il y a plusieurs langues qui alimentent le front du glacier.

Le long de notre trajet pour le Perito Moreno, qui nous fait repasser tout près de notre point de départ, nous pouvons admirer les plissements de terrain bien visibles dans cette partie, du côté opposé aux glaciers.

Puis nous faisons de nouveau demi-tour. Le long de notre trajet pour le Perito Moreno, qui nous fait repasser tout près de notre point de départ, nous pouvons admirer les plissements de terrain bien visibles dans cette partie, du côté opposé aux glaciers.

Le bras qui nous amène au Perito Moreno s'appelle canal de los Témpanos. Les autres bateaux sont aussi sur le même trajet.

Le bras qui nous amène au Perito Moreno s’appelle canal de los Témpanos. Les autres bateaux font aussi le même trajet.

Le bateau avance vite, il y a un vent bien frisquet dehors ; pour ne même pas avoir pas aux yeux, il y a une solution...

Le bateau avance vite, il y a un vent bien frisquet dehors ; pour ne même pas avoir froid aux yeux, il y a une solution…

Voilà le Perito Moreno au loin.

Voilà le Perito Moreno au loin. La langue s’avance jusqu’à barrer le bout du lac.

On s'approche du front du glacier, on y voit quelques blocs qui se détachent par moments.

On s’approche du front du glacier, on y voit quelques blocs qui se détachent et tombent dans l’eau.

Deux grottes se sont formées dans la glace, comme les yeux d'un monstre qui nous regarde.

Deux grottes se sont formées dans la glace, comme les yeux d’un monstre qui nous regarde.

L'autre bateau s'est approché plus que nous ! Mais avec le recul, on voit mieux les masses de glace d'où est issu le glacier.

L’autre bateau s’est approché plus que nous ! Mais avec le recul, on voit mieux les masses de glace d’où est issu le glacier.

Sur le chemin du retour, Fanny est touchée par la contagion des poses avantageuses de nos camarades de croisière.

Sur le chemin du retour, Fanny est touchée par la contagion des poses avantageuses de nos camarades de croisière.

La journée est déjà bien avancée, la distance parcourue est importante, plus de 100 km si je me souviens bien. Tout le monde rentre au port !

La journée est déjà bien avancée, la distance parcourue est importante, plus de 100 km si je me souviens bien. Tout le monde rentre au port !

Certains sont bien fatigués, les voisines en profitent pour s'amuser un peu...

Certains sont bien fatigués, les voisines en profitent pour s’amuser un peu…

Mais attention, la journée n’est pas finie : à peine débarqués, nous remontons en voiture avec un chauffeur frais et dispos pour parcourir les kilomètres qui nous séparent des passerelles du Perito Moreno, et profiter encore un peu de notre entrée du matin dans le parc ! A très vite…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s