Le moulin de l’enfer…

Éloignons-nous un peu de la frontière pour une fois, et franchissons-la ensemble pour une expédition « frisson » jusqu’au moulin de l’enfer, ou plus exactement « Infernuko errota », étrange construction enjambant le ruisseau de l’enfer ou « Infernuko erreka » et censé utiliser directement la puissance du ruisseau pour actionner le mécanisme permettant de moudre le grain, identique à celui de Bassilour à Bidart que certains ont visité récemment.
On commence par franchir la frontière au niveau de Dancharia, puis on continue vers le sud jusqu’au col d’Otxondo où on tourne à droite sur une toute petite route, en suivant le panneau Orabidea.
Nous sommes dimanche matin, pourtant ni cyclistes ni automobilistes sur cette route très étroite et très sinueuse, çà roupille dans les chaumières, qui d’ailleurs sont plutôt rares dans le secteur. On ne va pas se plaindre, car on voit bien qu’il ne serait pas facile de se croiser !

Nous passons près d'une ferme où les moutons sont déjà en vadrouille.

Nous passons près d’une ferme où les moutons sont déjà en vadrouille, et la lessive étendue.

"C'est quoi ces touristes ?"

« C’est quoi ces touristes ? »

Hourrah ! On est sur la bonne route ! Haha, un restaurant dans ce bout du monde, n'importe quoi !

Hourrah ! On est sur la bonne route ! Haha, un restaurant dans ce bout du monde, n’importe quoi !

Paysage de l'hiver basque, forêts dénudées et prairies très vertes.

Paysage de l’hiver basque, forêts dénudées et prairies très vertes.

Il faut encore tourner à droite ! Cette fois, le chemin arrive après une descente impressionnante au fronton de la ferme Etxebertzeko borda...

Il faut encore tourner à droite ! Cette fois, le chemin arrive après une descente impressionnante au fronton de la ferme Etxebertzeko borda…

...où l'accueil est assuré par le chien de la maison, fort aimable. Nous y croisons aussi deux personnes qui finissent leur balade, et nous rassurent sur l'état du chemin.

…où l’accueil est assuré par le chien de la maison, fort aimable. Nous y croisons aussi deux personnes qui finissent leur balade, et nous rassurent sur l’état du chemin.

Le ruisseau que nous allons suivre longe la maison, il coule abondamment.

Le ruisseau que nous allons suivre longe la maison, il coule abondamment, il faut dire que les pluies ont été abondantes jusqu’à ce matin.

L'enfer, c'est vers la droite !

L’enfer, c’est vers la droite ! Le diable est déjà là avec son sac rouge…

Nous nous éloignons sur le chemin sans avoir vu de trace d'activité humaine dans la maison. Pourtant, c'est bien indiqué comme restaurant, mais vu la saison....

Nous nous éloignons sur le chemin sans avoir vu de trace d’activité humaine dans la maison. Pourtant, c’est bien indiqué comme restaurant, mais vu la saison….

Le sentier suit le ruisseau dans la forêt et passe près d'un petit pont de bois.

Le sentier suit le ruisseau dans la forêt et passe près d’un petit pont de bois.

Le ruisseau est vite grossi par plusieurs affluents.

Il est vite grossi par plusieurs affluents.

On est sur le bon chemin !

On est sur le bon chemin !

Est-ce le diable avec sa fourche qui m'attend là-bas ?

Est-ce le diable avec sa fourche qui m’attend là-bas ?

Le sous-bois est recouvert de mousses qui semblent presque fluorescentes dans les rayons de soleil.

Le sous-bois est recouvert de mousses qui semblent presque fluorescentes dans les rayons de soleil.

Une abondante végétation recouvre les branches des vieux chênes.

Une abondante végétation recouvre les branches des vieux chênes.

Haha ! Revoilà notre panneau en basque ! En fait c'est lui qui nous a amenés ici, via une recherche internet...

Haha ! Revoilà notre panneau en basque ! En fait c’est lui qui nous a amenés ici, via une recherche internet…

Nous voilà arrivés ! Ici c'est le début de la chute qui alimente le moulin.

Nous voilà arrivés ! Ici c’est le début de la chute qui alimente le moulin.

Le bâtiment est construit en travers du ravin.

Le bâtiment est construit en travers du ravin.

Voici le mécanisme intérieur, on peut ressortir sur l'autre rive du ruisseau.

Voici le mécanisme intérieur, on voit que l’on peut ressortir sur l’autre rive du ruisseau.

Ici on voit bien le mécanisme sous le bâtiment, conçu pour utiliser directement la force de la chute d'eau. Ce moulin daterait de l'époque des guerres carlistes, et aurait plus de 150 ans...

Ici on voit bien le mécanisme extérieur sous le bâtiment, conçu pour utiliser directement la force de la chute d’eau. Ce moulin daterait de l’époque des guerres carlistes, et aurait plus de 150 ans…

Après cette jolie découverte, nous reprenons le même chemin pour revenir à notre point de départ, tout en nous demandant où nous pourrons trouver un casse-croûte. Mais en arrivant à la voiture, surprise : d'autres véhicules se sont garés sur le parking, et chouette, ce restaurant du bout du monde est bel et bien ouvert !!!

Après cette jolie découverte, nous reprenons le même chemin pour revenir à notre point de départ, tout en nous demandant où nous pourrons trouver un casse-croûte. Mais en arrivant à la voiture, surprise : d’autres véhicules se sont garés sur le parking, et chouette, ce restaurant du bout du monde est bel et bien ouvert !!!

Après les croquettes...

A l’intérieur, nous découvrons une grande salle avec des tables , des nappes, et déjà des convives attablés. Après les croquettes…

...nous pourrons goûter les truites maison (la ferme a sa propre micro pisciculture) à la navarraise, arrosées d'un bon cidre basque, une vraie bonne surprise là aussi.

…nous pourrons goûter les truites maison (la ferme a sa propre micro pisciculture) à la navarraise, arrosées d’un bon cidre basque, une vraie bonne surprise là aussi.

Pas de retour l’estomac dans les talons pour cette fois ! Une superbe journée découverte grâce aux indications du blog de Jean-Paul Dugène, qu’il en soit remercié.
http://www.jpdugene.com/index.html

Publicités

3 réflexions sur “Le moulin de l’enfer…

  1. Pingback: La borne 593 (22 juillet 2015). | coxigrue

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s