Naufrage à Anglet.

C’est à deux pas de chez nous, et pourtant c’est Fanny, depuis Sao Paulo, qui nous a informés, prévenue par les infos qu’elle regarde en se levant : ce matin un cargo espagnol, le Luno, a fait naufrage et s’est brisé en deux sur le grand épi près de la Barre. Me voilà donc aussitôt partie, armée de mon appareil photo, et voici en exclusivité pour mes fidèles lecteurs quelques images de ce considérable événement.

Lorsque nous arrivons à la Barre (c'est-à(dire à l'embouchure de l'Adour), à pied car seuls les véhicules autorisés peuvent y accéder, nous constatons que malgré la marée basse, les vagues entrent copieusement dans le chenal.

Lorsque nous arrivons à la Barre (c’est-à-dire à l’embouchure de l’Adour), à pied car seuls les véhicules autorisés peuvent accéder, nous constatons que malgré la marée basse, les vagues entrent copieusement dans le chenal.

Elles font de grandes gerbes jusqu'au bout de la grande jetée de Tarnos, de l'autre côté de l'Adour.

Elles font de grandes gerbes jusqu’au bout de la grande jetée de Tarnos, de l’autre côté de l’Adour.

Les vagues déferlent à perte de vue.

Sur l’Océan, les vagues déferlent à perte de vue.

A notre gauche, nous apercevons les deux morceaux du bateau brisé, l'avant a dérivé vers la plage tandis que la partie arrière est resté empalé sur les enrochements de l'épi.

A notre gauche, nous apercevons les deux morceaux du bateau brisé ; la partie avant, que l’on voit dépasser de la digue, a dérivé vers la plage des Cavaliers tandis que la partie arrière est resté empalée sur les enrochements au bout de l’épi.

Avec le zoom on peut faire le reportage sans trop s'approcher, heureusement car les accès sont réservés aux secours, évidemment.

Avec le zoom on peut faire le reportage sans trop s’approcher, heureusement car les accès sont réservés aux secours, évidemment.

La carcasse du cargo est empalée sur cette extrémité de l'épi bien connue pour ses énormes vagues.

La carcasse du cargo est empalée sur cette extrémité de l’épi bien connue pour ses énormes vagues.

De la façon dont elles secouaient l'épave, on comprenait bien que le démantèlement allait se poursuivre.

De la façon dont elles secouent l’épave, on comprend bien que le démantèlement va sûrement se poursuivre.

Au moment où nous repartons, nous laissons passer les ambulances qui emmènent les  rescapés du naufrage.

Au moment où nous repartons, nous laissons passer les ambulances qui emmènent les rescapés du naufrage.

tandis qu'un spectateur attentif surveille l'évolution de la situation.

tandis qu’un spectateur attentif surveille l’évolution de la situation.

Pas de victime à déplorer pour cette fois, ouf ! Quant au fioul contenu dans le bateau, il doit avoir de bonnes chances de finir sur nos plages… 😦

Publicités

Une réflexion sur “Naufrage à Anglet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s