Saint-Jean de Corte et Vizzavona.

L’église et le baptistère Saint-Jean de Corte, cités par le guide Michelin, ne sont pas faciles à trouver. Pas le moindre panneau pour en signaler l’existence, on pourrait croire que les visiteurs n’y sont pas vraiment souhaités. Il faut dire que le voisinage de l’ancienne « section d’épreuve » de la légion étrangère plombe un peu l’ambiance du lieu…

Après pas mal de tâtonnements, je finis par trouver le site recherché, c'est ici le baptistère que je vois en premier.

Après pas mal de tâtonnements, je finis par trouver le site recherché, c’est ici le baptistère que je vois en premier.

En face de l'entrée se trouve, un peu abîmée mais bien présente, la cuve baptismale.

En face de l’entrée se trouve, un peu abîmée mais bien présente, la cuve baptismale.

Juste à côté, voilà l'église, de ce côté-ci elle semble bien conservée mais...

Juste à côté, voilà l’église, de ce côté-ci elle semble bien conservée mais…

de l'autre côté, ne subsistent des nefs que les bases des murs et des piliers ; pour le vocabulaire, je vous renvoie vers le guide Michelin, toujours très technique pour les vieilles églises. (Ambon, chancel, qui connaît ces termes ?)

de l’autre côté, ne subsistent des nefs que les bases des murs et des piliers ; pour le vocabulaire, je vous renvoie vers le guide Michelin, toujours très technique pour les vieilles églises. (Ambon, chancel, qui connaît ces termes ?)

Malheureusement, comme on peut le voir sur les photos, le temps est à la limite de la pluie, c’est très gris. Je poursuis quand même un peu plus loin, intriguée par les murs d’un domaine tout proche qui ne semble guère entretenu…

Le portail d'entrée me fait d'abord penser à une ancienne colonie désaffectée.

Le portail d’entrée me fait d’abord penser à une ancienne colonie désaffectée.

mais l'allure des baraquements éloigne cette hypothèse

mais l’allure des baraquements éloigne de cette hypothèse

et le symbole de la Légion est encore là sur le dallage pour témoigner.

et le symbole de la Légion est encore là sur le dallage pour témoigner.

De bien vilaines histoires semblent circuler sur cette « section d’épreuve » de la Légion Étrangère, dont le but était de mater les fortes têtes. Pour ceux que cela intéresse, voir l’article du journal local « Corse matin » avec le lien suivant : http://www.corsematin.com/article/corse/legion-etrangere-le-terrible-temoignage-dun-ancien-disciplinaire-du-bagne-de-corte.3075.html
Actuellement, les lieux sont plutôt fréquentés par les sportifs du cru venus évacuer quelques litres de transpiration, ainsi que par quelques amateurs de champignons, il est vrai que ceux-ci poussaient à profusion en cette fin de mois d’octobre.

Celui-ci a bien voulu poser un petit peu...

En voilà un qui a bien voulu poser un petit peu…

Le lendemain, pour cette deuxième période, les cours finissaient à midi et on pouvait donc partir avec le casse-croûte pour une balade de demi-journée. Après avoir encore une fois scruté le ciel et les prévisions de météo France, nous voilà partis vers la forêt de Vizzavona pour aller voir les fameuses cascades des Anglais.

En route !

En route !

Le chemin descend dans la forêt, le massif du Monte d'Oro domine la situation.

Le chemin descend dans la forêt, le massif du Monte d’Oro domine la situation.

On rejoint l'Agnone au niveau de la passerelle, et on remonte le long de sa rive droite, sans franchir la passerelle.

On rejoint l’Agnone au niveau de la passerelle, que l’on ne franchit pas, et on remonte le long de sa rive droite.

Ici aussi il y a des champignons, ceux-ci poussent sur un tronc d'arbre.

Ici aussi il y a des champignons, ceux-ci poussent sur un tronc d’arbre.

Une cascade, mais pas d'Anglais à l'horizon, on aurait dû amener les nôtres !

Une cascade, mais pas d’Anglais à l’horizon, on aurait dû amener les nôtres !

Dans cette zone plus rocheuse, les pins Laricio semblent mieux adaptés que les hêtres.

Dans cette zone plus rocheuse, les pins Laricio semblent mieux adaptés que les hêtres.

Grands arbres et petites fleurs : les cyclamens sont aussi bien abondants par endroits.

Grands arbres et petites fleurs : les cyclamens sont aussi bien abondants par endroits.

Bien que l’endroit semble connu pour cela, pas de baignade dans le torrent pour nous ce jour-là. Nous sommes rentrés à l’hôtel avec l’espoir que le lendemain serait beau pour la vallée du Tavignano…

Publicités

Une réflexion sur “Saint-Jean de Corte et Vizzavona.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s