Le lac de Bastani.

Le lendemain dimanche, il fallait bien s’organiser pour à la fois faire une balade, si possible avec du beau temps, et rejoindre Corte le soir. Essayer d’aller au lac de Bastani, çà paraissait bien pour tout, sauf peut-être le temps qu’on ne maîtrise pas en montagne, mais qu’il faut bien prendre comme il est.

Le départ de la balade se situe à la station de ski de Ghisoni-Capanelle, un site qui devait être assez joli, mais complètement défiguré par les équipements de la station de ski.

Le départ de la balade se situe à la station de ski de Ghisoni-Capanelle, un site qui devait être assez joli, mais complètement défiguré par les équipements pour le ski.

Nous commençons par monter le long des poteaux de la piste de ski, c’est moche, raide, caillouteux et raviné, un début bien désagréable. Arrivés en haut, on suit une piste (pour véhicules cette fois) qui monte sur la gauche, puis on tourne vers la droite sur un sentier bien cairné, on est un peu au-dessus des derniers pins Laricio.

et là c'est nettement plus joli !

et là c’est nettement plus joli !

Les cairns sont bien visibles !

Les cairns sont bien visibles !

On voit qu’on est quand même à la limite des nuages, qui montent peu à peu avec nous…

L'itinéraire continue en passant sur la gauche de cette verrue rocheuse.

L’itinéraire continue en passant sur la gauche de cette verrue rocheuse.

Sur notre gauche, la mer de nuages essaie d'escalader les pentes

Sur notre gauche, la mer de nuages essaie d’escalader les pentes

Quand on arrive à la source de Pizzolo, on est au-dessus des nuages et on décide de casser la croûte sur place pour observer l'évolution.

Quand on arrive à la source de Pizzolo, on est au-dessus des nuages et on décide de casser la croûte sur place pour observer l’évolution.

Derrière la source, un peu plus haut, il y a ce qui doit être le fond d'un ancien lac asséché. Comme le niveau des nuages n'a plus l'air de monter, on décide de poursuivre jusqu'au lac.

Derrière la source, un peu plus haut, il y a ce qui doit être le fond d’un ancien lac asséché. Comme le niveau des nuages n’a plus l’air de monter, on décide de poursuivre jusqu’au lac de Bastani.

Ce n'est pas trop raide et la pente est plutôt régulière.

Ce n’est pas trop raide et la pente est plutôt régulière.

Ce n'est que sur la fin que la pente se redresse, après avoir quitté l'itinéraire du Monte Renoso, mais la récompense est au bout !

Ce n’est que sur la fin que la pente se redresse, après avoir quitté l’itinéraire du Monte Renoso, mais la récompense est au bout !

Nous somme à 2089m d'altitude, il n'y a plus beaucoup de végétation, l'environnement est essentiellement minéral.

Nous somme à 2089m d’altitude, il n’y a plus beaucoup de végétation, l’environnement est essentiellement minéral.

Une risée de vent trouble soudain la surface du lac.

Une risée de vent trouble soudain la surface du lac.

Contrejour vers la verrue rocheuse à la fin de la descente.

Il est temps de redescendre vers la vilaine station de ski. Contrejour vers la verrue rocheuse à la fin de la descente.

Nous profitons encore un peu de la vue au-dessus des nuages avant de plonger dedans et de rejoindre Corte.

Nous profitons encore un peu de la vue au-dessus des nuages avant de plonger dedans et de rejoindre Corte.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s