La Haute-Corse, suite de nos aventures.

Il me restait ensuite une journée et demie pour me balader autour de Corte, et je les consacrai à poursuivre mon exploration de la proche région du Bozio, ses villages et ses minuscules routes pleines de virages où, heureusement, peu de monde circule, du moins à cette saison.

L'eau ne semble pas manquer dans ces villages de la montagne corse, les fontaines sont nombreuses, il me semble que celle-ci est à Santa-Lucia. La plaque semble confirmer l'existence de familles de politiciens sur l'île, car il me semble que le nom du maire de l'époque est encore bien connu aujourd'hui...

L’eau ne semble pas manquer dans ces villages de la montagne corse, les fontaines sont nombreuses, je crois que celle-ci est à Santa-Lucia. La plaque semble confirmer l’existence de familles de politiciens sur l’île, car  le nom du maire de l’époque est encore bien connu aujourd’hui…

Ici le soleil peut jouer à l'infini sur le relief.

Ici le soleil peut jouer à l’infini sur le relief.

Beaucoup de culturel pour la suite de mes visites du Bozio, avec l'achat d'un nouveau guide Gallimard de la Haute-Corse ; cap donc sur la chapelle San Pantaleo à Gavignano, dont le guide décrit les fresques du XVe. Mais voilà : la chapelle est en travaux et tout à fait fermée, et tant pis pour les fresques, ce sera peut-être pour une autre fois. Je ne découvrirai que plus tard les quelques pages à la fin du guide où toutes les indications sont données pour les éventuelles visites...

Beaucoup de culturel pour la suite de mes visites du Bozio, avec l’achat d’un nouveau guide Gallimard de la Haute-Corse ; cap donc sur la chapelle San Pantaleo à Gavignano, dont le guide décrit les superbes fresques du XVe. Mais voilà : la chapelle est en travaux et tout à fait fermée, et tant pis pour les fresques, ce sera peut-être pour une autre fois. Je ne découvrirai que plus tard les quelques pages à la fin du guide où toutes les indications sont données pour les éventuelles visites…

Ma route traverse ensuite le joli village de Saliceto.

Ma route traverse ensuite le joli village de Saliceto.

Quelques kilomètres plus loin, je gare la voiture et monte à pied le chemin vers la chapelle Santa Maria de Cambia, un peu inquiète de ne trouver aucune indication de durée. Heureusement, la marche n'est pas trop longue et je découvre, à côté de la chapelle, la statue-menhir de Petra Frigiata et les ruines d'un ancient couvent.

Quelques kilomètres plus loin, je gare la voiture et monte à pied le chemin vers la chapelle Santa Maria de Cambia, un peu inquiète de ne trouver aucune indication de durée. Heureusement, la marche n’est pas trop longue et je découvre, à côté de la chapelle, la statue-menhir de Petra Frigiata et les ruines d’un ancient couvent.

La chapelle, qui est bien dissimulée par les arbres, est ouverte et renferme un autel roman primitif en dalles monolithes.

La chapelle, qui est bien dissimulée par les arbres, est ouverte et renferme un autel roman primitif en dalles monolithes.

Un peu plus loin, c'est depuis le hameau de San Quilicu que l'on se rend (à pied aussi) à la chapelle du même nom ; elle est très ressemblante à Santa Maria avec ses pierres taillées, mais beaucoup plus ornée que cette dernière.

Un peu plus loin, c’est depuis le hameau de San Quilicu que l’on se rend (à pied aussi) à la chapelle du même nom ; elle est très ressemblante à Santa Maria avec ses pierres taillées, mais beaucoup plus ornée que cette dernière.

Un homme en train de tuer un dragon.

Un homme est en train de tuer un dragon.

Un modillon grimaçant.

Un modillon grimaçant, bouh !

Quittons maintenant le Bozio avec ce dernier village perché (je pense qu'il s'agit de Sermano mais je n'en suis pas certaine), car la vacation est maintenant terminée et en route direction Calvi et Calenzana.

Quittons maintenant le Bozio avec ce dernier village perché (je pense qu’il s’agit de Sermano mais je n’en suis pas certaine), car nous arrivons maintenant au jeudi, et en route direction Calvi et Calenzana.

Il y a beaucoup de vaches le long de notre route, on ne sait pas trop de quoi elles survivent car on ne voit pas un brin d'herbe, l'été a dû être particulièrement sec cette année. Certaines sont d'une maigreur impressionnante.

Il y a beaucoup de vaches le long de notre route, on ne sait pas trop de quoi elles survivent car on ne voit pas un brin d’herbe, l’été a dû être particulièrement sec cette année. Certaines sont d’une maigreur impressionnante.

Arrivés au col de San Colombano, on découvre la mer. Les touffes de chardons desséchés ne sont pas du goût des vaches, elles sont intactes.

Arrivés au col de San Colombano, on découvre la mer. Les touffes de chardons desséchés ne sont pas du goût des vaches, elles sont intactes.

Moi qui n'ai jamais pu photographier un éclair...

Moi qui n’ai jamais pu photographier un éclair… 🙂

Nous descendons vers le village de Belgodère, précédé de son cimetière.

Nous descendons vers le village de Belgodère, précédé de son cimetière.

Ici les chardons sont encore vivants !

Ici les chardons sont encore vivants !

Après avoir rejoint la côte, nous tournons vers la droite pour rejoindre le site de l'embouchure de l'Ostricone, avec l'intention d'y faire une petite balade, car les douleurs de Daniel, après s'être déplacées, se sont finalement bien calmées.

Après avoir rejoint la côte, nous tournons vers la droite pour rejoindre le site de l’embouchure de l’Ostricone, avec l’intention d’y faire une petite balade, car les douleurs de Daniel, après s’être déplacées, se sont finalement bien calmées.

Pour arriver à la plage, il faut marcher un peu, et pour finir prendre les chaussures à la main pour la grande traversée !

Pour arriver à la plage, il faut marcher un peu, et pour finir prendre les chaussures à la main pour la grande traversée !

La plage est magnifique, très peu de monde et une eau turquoise et juste bonne, on se décide pour un petit bain et le pique-nique sur place, pour la balade on verra après.

La plage est magnifique, très peu de monde et une eau turquoise et juste bonne, on se décide pour un petit bain et le pique-nique sur place, pour la balade on verra après.

Finalement, on s'est décidé pour la balade, malgré la chaleur. En montant, il y avait un trou où l'on pouvait se reposer à l'ombre, le luxe quoi.

Finalement, on s’est décidé pour la balade, malgré la chaleur. En montant, il y avait un trou où l’on pouvait se reposer à l’ombre, le luxe quoi.

Finalement, on s'est décidé pour la balade, mais sans aller jusqu'au sommet, on s'est arrêté avant la partie rocheuse qui semblait délicate pour mon genou, la vue était quand même chouette de là, sur la plage et la côte vers l'Ile-Rousse.

On s’est arrêté avant la partie rocheuse qui semblait délicate pour mon genou, la vue était quand même chouette depuis là, sur la plage et la côte vers l’Ile-Rousse.

Une fois redescendus et prêts à repartir vers le Sud en direction de Calvi, un dernier coup d'oeil à ce superbe endroit depuis l'ancienne route qui sert désormais de parking.

Une fois redescendus et prêts à repartir vers le Sud en direction de Calvi, un dernier coup d’oeil à ce superbe endroit depuis l’ancienne route qui sert désormais de parking.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s