Sant Pere de Rodes (18 juillet)

Si nous avons déjà visité plusieurs fois le monastère de Sant Pere de Rodes, qui veille sur la région de Port de la Selva depuis de longs siècles, nous n’avions encore jamais gravi le sentier qui le relie au château sommital de Sant Salvador de Verdera. Au programme du 18 juillet : visite complète de l’ensemble monastére-château et chapelle de Santa Elena.

Le monastère et le château, depuis le chemin d’accès.

Le monastère et le château, depuis le chemin d’accès.

Nous commençons l’ascension vers le château, les tours du monastère apparaissent au-dessus de la végétation.

Nous commençons l’ascension vers le château, les tours du monastère apparaissent au-dessus de la végétation.

Maintenant on découvre l’ensemble des bâtiments du monastère.

Maintenant on découvre l’ensemble des bâtiments du monastère.

Plus à droite, c’est la côte et le village de Port de la Selva.

Plus à droite, c’est la côte et le village de Port de la Selva.

Nous voilà presque au château.

Nous voilà presque au château.

Nous voilà parvenus à la crête, d’un côté c’est Port de la Selva et la côte rocheuse, de l’autre c’est la partie moderne de la ville de Roses et sa superbe baie, le cap de Creus séparant les deux. Contemplation.

Nous voilà parvenus à la crête, d’un côté c’est Port de la Selva et la côte rocheuse, de l’autre c’est la partie moderne de la ville de Roses et sa superbe baie, le cap de Creus séparant les deux. Contemplation.

Le splendide et parfait arrondi de la baie de Roses.

Le splendide et parfait arrondi de la baie de Roses.

Dans les ruines du château poussent de grands chardons, ils attirent une foule de papillons, en particulier ce grand machaon.

Dans les ruines du château poussent de grands chardons, ils attirent une foule de papillons, en particulier ce grand machaon.

La photo ! Elle va être chouette….

La photo ! Elle va être chouette….

Un appendice du château en ruine reste assez bien préservé, et Daniel nous fait une démonstration de son usage.

Un appendice du château en ruine reste assez bien préservé, et Daniel nous fait une démonstration de son usage.

Celui-ci est un flambé, ils sont moins nombreux que les machaons à venir visiter les chardons.

Celui-ci est un flambé, ils sont moins nombreux que les machaons à venir visiter les chardons.

Par moments, il y a presque autant de papillons que de fleurs !

Par moments, il y a presque autant de papillons que de fleurs !

Nous redescendons jusqu’au monastère et entamons maintenant la visite, ici c’est l’intérieur de l’église.

Nous redescendons jusqu’au monastère et entamons maintenant la visite, ici c’est l’intérieur de l’église.

Dans l’abside, un piano est installé pour les concerts de l’été.

Dans l’abside, un piano est installé pour les concerts de l’été.

Au même niveau que l’église, le cloître ancien a été dégagé lors des fouilles. Devenu trop petit, il avait été enseveli et un nouveau cloître bâti au-dessus.

Au même niveau que l’église, le cloître ancien a été dégagé lors des fouilles. Devenu trop petit, il avait été enseveli et un nouveau cloître bâti au-dessus.

Une famille de passereaux habite l’intérieur d’une salle. Il y a des squatters n'importe où !

Une famille de passereaux habite l’intérieur d’une salle. Il y a des squatters n’importe où !

Dans le « nouveau » cloître, l’un des rares chapiteaux qui subsiste ici, le reste ayant été pillé au cours des siècles d’abandon.

Dans le « nouveau » cloître, l’un des rares chapiteaux qui subsiste ici, le reste ayant été pillé au cours des siècles d’abandon.

L’ensemble du cloître vu d’en haut.

L’ensemble du cloître vu d’en haut.

La visite du monastère une fois achevée, après un sympathique repas au restaurant installé dans les murs, nous montons jusqu’à la chapelle de Santa Elena, entourée des ruines du village qui l’entourait.

La visite du monastère une fois achevée, après un sympathique repas au restaurant installé dans les murs, nous montons jusqu’à la chapelle de Santa Elena, entourée des ruines du village qui l’entourait.

Petite note gourmande pour terminer : un dessert bien catalan au restaurant du monastère, les « granes de capella » accompagnées d’un petit verre de vin doux, mmmmmm…..

Petite note gourmande pour terminer : un dessert bien catalan au restaurant du monastère, les « granes de capella » accompagnées d’un petit verre de vin doux, mmmmmm…..

Publicités

Une réflexion sur “Sant Pere de Rodes (18 juillet)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s