Ilha Grande à pied.

Chez Gérard, le petit déjeuner n’est pas du genre frugal ; après çà on peut envisager une promenade de quelques heures sans trop se soucier du prochain repas. Heureusement d’ailleurs, car il y a tellement de choses inconnues et merveilleuses à découvrir alentour que la promenade, pourtant courte, n’avançait vraiment pas vite : le moindre papillon ne se laisse pas photographier sans se faire longuement prier, ou du moins poursuivre. Quant aux colibris….

Inquiétude au réveil : il a plu toute la nuit ! Tout est mouillé, même ces jolies fleurs mauves dont Gérard n'a pas su nous dire le nom, pourtant elles sont dans son jardin !

Inquiétude au réveil : il a plu toute la nuit ! Tout est mouillé, même ces jolies fleurs mauves dont Gérard n’a pas su nous dire le nom, pourtant elles sont dans son jardin !

La pluie s'est arrêtée et on dirait que çà se dégage ! Chouette. On n'avait pas envie de marcher sous la pluie.

La pluie s’est arrêtée et on dirait que çà se dégage ! Chouette. On n’avait pas envie de marcher sous la pluie.

Voilà une carte : nous sommes à Abraão, c'est là où on ne voit plus rien parce que tout le monde a mis son doigt. On va faire le T1 !

Voilà une carte : nous sommes à Abraão, c’est là où on ne voit plus rien parce que tout le monde a mis son doigt. On va faire le T1 !

La croix sur la plage, il fallait bien çà.

La croix sur la plage, il fallait bien çà.

Il y a quelques boutiques dans le village.

Il y a quelques boutiques dans le village. J’aime bien le poisson avec sa rondelle de citron.

Les arbres ne sont pas loin de l'eau ; les marées ne semblent pas très importantes ici.

Les arbres ne sont pas loin de l’eau ; les marées ne semblent pas très importantes ici.

Une aigrette est bien occupée à sa partie de pêche.

Une aigrette est bien occupée à sa partie de pêche.

Un petit oiseau pas trop craintif, il s'envole à l'approche d'un groupe d'enfants.

Un petit oiseau pas trop craintif, il s’envole à l’approche d’un groupe d’enfants.

Notre fifille préférée...

Notre fifille préférée…

Un premier papillon, de ceux-là on a vu plusieurs spécimen.

Un premier papillon, de ceux-là on a vu plusieurs spécimen.

les arbres sont couverts de plantes épiphytes, qui ont même des fleurs !

les arbres sont couverts de plantes épiphytes, qui ont même des fleurs !

LE colibri, ces petits oiseaux charmants sont tellement rapides que le temps de presser sur le déclencheur, ils sont déjà loin. Celui-ci était posé sur sa branche et Daniel l'avait judicieusement repéré pour nous.

LE colibri, ces petits oiseaux charmants sont tellement rapides que le temps de presser sur le déclencheur, ils sont déjà loin. Celui-ci était posé sur sa branche et Daniel l’avait judicieusement repéré pour nous.

Un autre papillon.

Un autre papillon.

Ici une feuille aux nervures bizarres remarquée par Fanny.

Ici une feuille aux nervures bizarres remarquée par Fanny.

Nous voilà arrivés à l'ancien aqueduc. Il assurait autrefois l'approvisionnement en eau de l'établissement hospitalier qui accueillait les passagers des navires en quarantaine.

Nous voilà arrivés à l’ancien aqueduc. Il assurait autrefois l’approvisionnement en eau de l’établissement hospitalier qui accueillait sur l’île les passagers des navires en quarantaine.

Le sentier s'élève un peu sur le retour et on a par moments une belle vue sur l'Océan et les côtes.

Le sentier s’élève un peu sur le retour et on a par moments une belle vue sur l’Océan et les côtes.

On peut même avoir une vue avec touristes !

On peut même avoir une vue avec touristes !

Derrière nous c’est l’île montagneuse avec ce bien curieux pic du papagaio (le perroquet) dont on comprend vite le nom.

Le même au téléobjectif.

Le même au téléobjectif.

J'aime bien ces goélettes, il y en a beaucoup ici.

J’aime bien ces goélettes, il y en a beaucoup ici.

Comme nous finissons notre balade, nos pas recroisent deux urubus en train de boire en coup, ils me donnent l'impression curieuse de me promener dans un Lucky Luke ! Mais il faut encore aller réfléchir à la journée de demain maintenant. Pourvu que l'on ait la même météo !

Comme nous finissons notre balade, nos pas recroisent deux urubus en train de boire en coup, ils me donnent l’impression curieuse de me promener dans une bédé de Lucky Luke !
Mais il faut encore aller réfléchir à la journée de demain. Pourvu qu’on ait la même météo !

Pour plus de renseignements sur la pousada Manaca : http://www.ilhagrandemanaca.com.br

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s