3 février : les bornes 4 et 5.

Un dimanche avec fenêtre météo ! Pas énorme, mais suffisante pour se rendre jusqu’aux bornes 4 et 5, en passant par les suivantes que nous avons déjà visitées, et en s’arrêtant au passage pour reconnaître la 12 et la 13 qui se trouvent sur le site du col d’Ibardin.

Premier arrêt près de l'embranchement du col car la borne 13 se trouve au col, au pied du platane, où un rond-point pavé est en cours de réalisation, le côté espagnol est déjà fait...

Premier arrêt près de l’embranchement du col car la borne 13 se trouve au col, au pied du platane, où un rond-point pavé est en cours de réalisation, le côté espagnol est déjà fait…

Ce n'est pas beaucoup plus loin que l'on trouve la borne 12, sur le parking de la grande venta Peio, en haut de l'escalier qui permet de rejoindre la station service.

Ce n’est pas beaucoup plus loin que l’on trouve la borne 12, sur le parking de la grande venta Peio, en haut de l’escalier qui permet de rejoindre la station service.

Et maintenant, en route pour les bornes "sauvages". Après avoir garé la voiture à la venta la plus haute, on poursuit à pied un itinéraire familier mais toujours aussi beau, cette fois on va prendre un chemin sur notre gauche après le site des cromlechs du Mandale.

Et maintenant, en route pour les bornes « sauvages ». Après avoir garé la voiture à la venta la plus haute, on poursuit à pied un itinéraire familier mais toujours aussi beau, cette fois on va prendre un chemin sur notre gauche après le site des cromlechs du Mandale.

Ce chemin traverse un bois de mélèzes, dénudés à cette saison.

Ce chemin traverse un bois de mélèzes, dénudés à cette saison.

Les cônes de mélèze ne mesurent que quelques centimètres. Cela fait des branches très décoratives.

Les cônes de mélèze ne mesurent que quelques centimètres. Cela fait des branches très décoratives.

Après les mélèzes, on prend le chemin de droite qui passe près d'une source certainement ferrugineuse vu la couleur des concrétions.

Après les mélèzes, on prend le chemin de droite qui passe près d’une source certainement ferrugineuse vu la couleur des concrétions.

On longe une plantation de pins récemment éclaircie.

On longe une plantation de pins récemment éclaircie. Sur les sommets en Espagne, un peu plus au Sud, la neige n’a pas encore fondu.

Il n'y a guère que les ajoncs pour fleurir par ici en ce moment.

Il n’y a guère que les ajoncs pour fleurir par ici en ce moment.

Après être repassée à côté de la borne 6, nous voilà à la 5 après une bonne descente.

Après être repassés à côté de la borne 6, nous voilà à la 5 après une bonne descente.

La 4 n'est pas tellement plus loin, on y retrouve la vue sur la baie de Txingudi.

La 4 n’est pas tellement plus loin, on y retrouve la vue sur la baie de Txingudi.

C'est là que nous cassons la croûte et que je réussis enfin à faire fonctionner le retardateur (je vous épargne les essais loupés).

C’est là que nous cassons la croûte et que je réussis enfin à faire fonctionner le retardateur (je vous épargne les essais loupés).

Non loin de nous, il y a une borne qui signale un cromlech que nous ne sommes pas capables de reconnaître. Cependant, on peut y découvrir comment on dit cromlech en basque, çà peut servir.

Non loin de nous, il y a une borne qui signale un cromlech que nous ne sommes pas capables de reconnaître. Cependant, on peut y découvrir comment on dit cromlech en basque, çà peut servir.

C'était casse-croûte avec vue, aujourd'hui.

C’était casse-croûte avec vue, aujourd’hui.

Ce vautour n'est pas passé bien loin ! L'odeur des rillettes, peut-être ?

Oups ! Le vautour n’est pas passé bien loin ! L’odeur des rillettes, peut-être ?

En remontant vers le Mandale, on s'amuse un moment à observer les vautours sur leurs perchoirs, mais avec leur couleur fauve ils sont presque invisibles. Ceux-ci sont révélés par un rayon de soleil.

En remontant vers le Mandale, on s’amuse un moment à observer les autres sur leurs perchoirs, mais avec leur couleur fauve ils sont presque invisibles. Ceux-ci sont révélés par un rayon de soleil.

A mesur que l'on remonte on revoit l'Océan apparaître derrière le col des joncs.

A mesure que l’on remonte on revoit l’Océan apparaître derrière le col des joncs.

On repasse par la borne 7 et on vérifie la présence à proximité d'une ancienne croix frontière sur un rocher.

On repasse par la borne 7 et on vérifie la présence à proximité d’une ancienne croix frontière gravée sur un rocher. On ne l’avait pas remarquée la dernière fois.

Avec le téléobjectif, on voit très bien les constructions et le sommet de la Rhune.

Avec le téléobjectif, on voit très bien les constructions et le sommet de la Rhune.

J'ai même réussi à prendre un petit rouge-gorge sur une ronce.

J’ai même réussi à prendre un petit rouge-gorge sur une ronce.

Publicités

Une réflexion sur “3 février : les bornes 4 et 5.

  1. Beau reportage et bravo à la photographe, et pour avoir maîtrisé le retardateur (ça valait la peine – vous êtes effectivement superbes!) et pour avoir réussi à capter vautour et rouge-gorge. Quelle artiste! A super bientôt
    Tine xx

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s