Les barthes de l’Adour (4 décembre 2012).

Les barthes de l’Adour sont les prairies humides du lit majeur de l’Adour, inondables en fonction des précipitations et de l’afflux d’eau du fleuve en provenance à la fois du bassin versant et de l’Océan, suivant les marées ; la présence de l’eau est régulée par des portes à flots qui peuvent empêcher l’eau salée de remonter dans les prairies, la technique ayant été importée de Hollande au XVIIème siècle. Ces zones humides sont une aubaine pour les oiseaux aquatiques, et ces dernières années les cigognes y sont devenues très nombreuses. Ici, un petit tour du côté de Saint Étienne d’Orthe, non loin de Peyrehorade, dans le département des Landes.

Une porte à flots, ouverte pour l'évacuation de l'eau douce.

Une porte à flots, ouverte pour l’évacuation de l’eau douce.

Au-delà de la porte, l'eau s'écoule vers l'Adour, une aigrette surveille le courant.

Au-delà de la porte, l’eau s’écoule vers l’Adour, une aigrette surveille le courant.

Sur la digue, deux chênes participent au maintien de la terre.

Sur la digue, deux chênes participent au maintien de la terre.

Les prairies protégées par la digue, on aperçoit quelques oiseaux au loin.

Les prairies protégées par la digue, on aperçoit quelques oiseaux au loin.

Un rayon de soleil entre deux averses.

Un rayon de soleil entre deux averses.

Le va-et-vient quotidien de l'eau crée des chenaux et des îlots sur le bord du lit du fleuve.

Le va-et-vient quotidien de l’eau crée des chenaux et des îlots sur le bord du lit du fleuve.

Ici un platane têtard énorme, il doit avoir un âge canonique.

Ici un platane têtard énorme, il doit avoir un âge canonique.

Par ici, la barque peut rester le dernier moyen de locomotion possible.

Dans le coin, la barque peut rester le dernier moyen de locomotion possible.

Contre-jour sur l'Adour près de la maison des amis.

Contre-jour sur l’Adour près de la maison des amis.

Ce mélange de terre et d'eau est vraiment magnifique, mais les inondations y constituent une menace permanente.

Ce mélange de terre et d’eau est vraiment magnifique, mais les inondations y constituent une menace permanente.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s