Ruisseau d’Arros

Dans un autre genre, une autre promenade, dans la vallée d’Estours cette fois, jusqu’à la retenue du ruisseau d’Arros où s’effectue le captage pour la centrale hydraulique la plus ancienne, celle qui se trouve au confluent des ruisseaux d’Arros et d’Estours. L’enfouissement de la conduite forcée a commencé cet été en août au moment où les débits sont très bas, et s’est poursuivi jusque fin octobre. Au moment de notre visite, la chute d’un énorme hêtre au niveau de la retenue en haut avait fait pas mal de dégâts et empêché la remise en eau.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Cominac

Entre les deux missions en Corse, il y avait les vacances de Toussaint, et donc quelques jours à passer à Estours en compagnie de Bérenger (on se plaît bien entre profs de maths, de temps en temps). Visite de Cominac, son église, ses granges à pas d’oiseaux, la vue sur le Valier, et un beau soleil d’automne.

La maison près du petit parking est plutôt pittoresque.

On est déjà en novembre, et pourtant ici il y a encore ici quelques belles roses.

Les fameux « pas d’oiseaux » qui bordent les pignons des nombreuses granges, dont les toits étaient à l’origine en chaume.

L’église est d’un style très particulier..

C’est fermé ! Tant pis pour la crise de foi.

Abritée par un petit auvent et l’angle du mur, la statue d’un saint que je ne suis pas capable d’identifier. Peut-être avec l’aide d’un lecteur plus éduqué ?

L’église vue de derrière, avec le cimetière et les accessoires agricoles. Le curé se déplace-t-il en tracteur ?

Les colchiques que l’on trouve presque partout dans les Pyrénées en automne.

Le vieil abreuvoir est toujours alimenté en eau.

L’abreuvoir dont l’eau reflète parfaitement les plantes autour.

Pour photographier en direction de la chaîne du Valier, il faut se cacher derrière les arbres, et on ne voit pas grand chose apparaître !