De la douane d’Herboure au col d’Ibardin

… et jusqu’à la venta Elzaurdia où les côtes d’agneau sont toujours aussi bonnes.

Vite au début, le chemin monte raide entre les fougères, et comme le temps est gris (on est au Pays Basque…) on est plongé dans le bain de verdure

Il y a malgré tout quelques fleurs le long du chemin

La Rhune sur notre gauche n’arrive pas à se débarrasser de son nuage

et quelques abricots secs font le régal de Marie, après cette montée

puis le chemin redescend en passant sous des chênes magnifiques

 

avant de remonter rejoindre la piste forestière qui passe sous les constructions du col d’Ibardin, où plusieurs camions attendent leur tour pour être chargés de billes de pin récemment coupées

le long du chemin, les sureaux et les cardères sauvages

puis les prairies des nombreux chevaux au-dessus d’Elzaurdia

Après le repas, son cidre basque et sa bouteille de Rioja, Amalric commence à se sentir une âme d’artiste, il apprécie les abreuvoirs de récupération destinés aux chevaux

et nous redescendons jusqu’à la deuxième voiture au col des abeilles, toujours sous le même ciel gris.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s